Localité désignée (LD)

Partie A - Définition abrégée :

Correspond habituellement à une petite collectivité qui ne satisfait pas aux critères utilisés pour définir les municipalités ou les centres de population (régions d'au moins 1 000 habitants et d'au moins 400 habitants au kilomètre carré). Les localités désignées sont créées par les provinces et les territoires, en collaboration avec Statistique Canada.

Partie B - Définition détaillée :

Une localité désignée (LD) est habituellement une petite collectivité ou un établissement qui ne satisfait pas aux critères établis par Statistique Canada pour être considéré comme une subdivision de recensement (une municipalité) ou un centre de population.

Les localités désignées sont créées par les provinces et les territoires, en collaboration avec Statistique Canada afin de fournir des données pour les régions inframunicipales.

Années de recensement :

2011, 2006, 2001, 1996

Remarques :

Pour être considérée comme une localité désignée (LD), les petites collectivités ou établissements doivent répondre aux critères suivants :

  • une région inférieure ou égale à 10 kilomètres carrés
  • une limite qui respecte la structure de l'îlot du recensement précédent, le cas échéant
  • une région qui ne chevauche pas un centre de population.

En 2011, le terme « centre de population » (CTRPOP) remplace le terme « région urbaine » (RU).

Ces régions urbaines de 2006 qui ne satisfont plus aux critères pour être incluses dans le programme des centres de population de 2011 seront considérées pour inclusion dans le programme des localités désignées de 2011. En outre, il ne sera pas permis que les localités désignées chevauchent les centres de population.

Pour 2011, la LD de Cowichan 1 (LD 59 0321) en Colombie-Britannique chevauche le CTRPOP de Duncan (CTRPOP 0243). En vue de réduire au minimum la suppression de données pour cette région, cette LD représente une collectivité autochtone anciennement non contiguë qui a été combinée pour former une subdivision de recensement (SDR) non contiguë.

Les localités désignées ne sont plus tenues de respecter les limites des subdivisions de recensement. Lorsqu'une LD chevauche une ou plusieurs limites de subdivision de recensement, des parties de LD seront créées.

Les régions reconnues comme localités désignées ne peuvent pas représenter toutes les localités ayant le même statut à l'intérieur d'une province ou d'un territoire.

Le tableau 1 de l'Introduction donne le nombre de localités désignées selon la province et le territoire.

Le tableau 6 donne les genres de localités désignées, leurs abréviations ainsi que leurs répartitions selon la province et le territoire.

Chaque localité désignée reçoit un code à quatre chiffres. Le code de province/territoire (PR) à deux chiffres doit précéder le code LD afin de pouvoir identifier de façon unique chaque LD au Canada. Par exemple :

Code de PR Code de LD Nom de LD
12 0085 Masstown (N.-É.)
13 0085 Saint-Pons (N.-B.)
35 0085 McGregor Bay part B (Ont.)

Se reporter aux définitions connexes de centre de population (CTRPOP); nom de localité (NL); région rurale (RR) et subdivision de recensement (SDR).

Changements antérieurs au recensement courant :

En 2006, les critères auxquels les petites communautés étaient tenues de satisfaire pour devenir une LD incluaient :

  • une population minimale de 100 habitants et une population maximale de 1 000 habitants. Le nombre maximum d'habitants pourraient avoir été dépassé si la densité de la population était inférieure à 400 habitants au kilomètre carré, ce qui était la densité de la population qui définissait une région urbaine
  • une densité de population de 150 habitants ou plus au kilomètre carré
  • une région inférieure ou égale à 10 kilomètres carrés
  • une limite qui respecte la structure d'îlot du recensement précédent, le cas échéant
  • une limite qui respecte les limites de la subdivision de recensement (SDR).

Les deux derniers critères étaient nouveaux en 2006, dont le dernier a été établi pour éliminer le besoin de maintenir des parties de LD. Afin d'assurer que les LD créées en 2001 ou avant respectent les limites de SDR de 2006, les LD qui chevauchent les limites de SDR ont été divisées pour créer des LD indépendantes. Afin de maintenir la comparabilité historique et de faciliter la transition vers ce nouveau critère, chaque nouvelle LD indépendante a gardé son nom d'origine, avec une partie ajoutée, telle que partie A ou partie B, et un code unique lui a été assigné.

En 2001 et avant, les localités désignées n'étaient pas tenues de respecter les limites de la subdivision de recensement (SDR). Par conséquent, certaines LD chevauchaient deux SDR ou plus. Pour repérer ces LD et les SDR qu'elles chevauchaient, le code à sept chiffres de la CGT (PR-DR-SDR) devait précéder le code de LD. L'indicateur de partie de LD indiquait en combien de parties la LD était divisée parce qu'elle chevauchait des SDR.

En 1996, Statistique Canada lançait le concept de la localité désignée comme nouvelle unité géographique pour la diffusion des données visant à répondre à la demande croissante de chiffres de population et de données de recensement au niveau des régions « inframunicipales » ou non constituées. La notion s'appliquait en général aux petites localités susceptibles d'être assujetties à une loi quelconque, mais elles ne répondaient pas aux critères établis pour les municipalités.

Entre 1981 et 1991, Statistique Canada avait facilité l'extraction des données de recensement en définissant ces régions inframunicipales uniquement au niveau du secteur de dénombrement. Le nombre de régions ainsi définies est passé de moins de 50 communautés du nord au Manitoba en 1981 à plus de 800 régions partout au Canada en 1996.

Date de modification :