Dictionnaire, Recensement de la population, 2016
Seuils de faible revenu après impôt (SFR-ApI)

Date de diffusion : le 3 mai 2017 Mis à jour : le 13 septembre 2017

Définition

Les Seuils de faible revenu après impôt désignent les seuils de revenu, définis en utilisant les données sur les dépenses de 1992, en deçà desquels les familles économiques ou les personnes hors famille économique consacreraient une part plus importante que la moyenne de leur revenu après impôt aux besoins primaires comme la nourriture, le logement et l'habillement. Plus précisément, les seuils représentent les niveaux de revenu auxquels on s'attendait à ce que ces familles ou personnes consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt que la moyenne à la nourriture, au logement et à l'habillement. Ces seuils ont été indexés en dollars courants selon l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble.

Le SFR-ApI comprend 35 seuils composés de sept tailles de familles et de cinq différentes tailles de secteurs de résidence pour tenir compte des économies d'échelle et des différences possibles du coût de la vie entre les communautés de tailles différentes. Ces seuils sont présentés dans le tableau 4.3 : Seuils de faible revenu après impôt (SFR-ApI – base de 1992) pour les familles économiques et les personnes hors famille économique, 2015, Dictionnaire, Recensement de la population, 2016.

Lorsque le revenu après impôt d'un membre d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique tombe sous le seuil applicable à la personne, la personne est considérée, selon le SFR-ApI, comme ayant un faible revenu. Puisque le seuil SFR-ApI et le revenu familial sont uniques au sein de chaque famille économique, la catégorie de faible revenu selon le SFR-ApI peut aussi s'appliquer aux familles économiques.

Pour le Recensement de 2016, la période de référence est l'année civile 2015 pour toutes les variables de revenu.

Unité(s) statistique(s)

Personne
Famille économique

Classification(s)

Sans objet

Déclaré en

2016 (données intégrales); 2011Note 1 (échantillon de 30 %); 2006 (échantillon de 20 %).

Population

Familles économiques et personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus dans les ménages privés où les concepts de faible revenu sont applicables (se reporter aux Remarques).

Numéro(s) de question

Sans objet

Réponses

Sans objet

Remarques

Le premier ensemble de Seuils de faible revenu après impôt a été établi d'après les données sur le revenu et les régimes de dépenses des familles en 1986. Les Seuils de faible revenu après impôt les plus récents sont fondés sur l'Enquête sur les dépenses des familles de 1992, qui estimait que les familles consacraient en moyenne 43 % de leur revenu après impôt aux besoins primaires comme la nourriture, le logement et l'habillement. Ainsi, les seuils (SFR-ApI) ont été fixés aux niveaux à partir desquels 63 % du revenu après impôt serait probablement consacré à ces nécessités. Les seuils pour une période de référence donnée sont indexés en appliquant l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble aux seuils de l'année de base de 1992.

Les Seuils de faible revenu après impôt est l'une des composantes de la série de lignes de faible revenu utilisées dans le cadre du Recensement.

Se reporter également aux variables situation de faible revenu; fréquence du faible revenu; déficit de faible revenu; Ratio du déficit de faible revenu et revenu après impôt.

Les concepts du faible revenu ne s'appliquent pas à toute la population. Par exemple, les personnes vivant dans des ménages collectifs sont exclues de ces concepts, car leur mode de vie et leur régime de dépenses peuvent être très différents de ceux des personnes vivant dans des ménages privés.

De plus, les concepts du faible revenu ne sont pas appliqués dans les territoires et dans certaines régions selon le genre de subdivision de recensement (comme les réserves indiennes). L'existence de transferts importants en nature (comme le logement subventionné et le logement de bande pour les Premières Nations) et l'importante économie de troc ou la consommation de sa propre production (comme les produits de la chasse, de la culture et de la pêche) pourraient compliquer l'interprétation des statistiques sur le faible revenu dans de telles situations.

Depuis leur publication initiale, Statistique Canada souligne de façon claire et constante que les lignes de faible revenu ne sont pas des seuils de pauvreté. Les lignes de faible revenu sont plutôt établies à partir d'une méthodologie logique et bien définie qui permet de repérer ceux qui sont nettement désavantagés par rapport à la moyenne. Ces mesures ont permis à Statistique Canada de dégager d'importantes tendances telles que la variation dans le temps de la composition des unités dont le revenu est inférieur aux lignes de faible revenu.

Pour plus d'information sur les divers concepts de faible revenu, se reporter aux « Lignes de faible revenu » de la Série de documents de recherche - Revenu, no 750002M au catalogue.

Pour plus de renseignements sur la méthode de collecte des données, la couverture, la période de référence, les concepts, la qualité des données et la comparabilité intercensitaire des données sur le revenu, se reporter au Guide de référence sur le revenu, Recensement de la population, 2016.

Note

Date de modification :