Dictionnaire, Recensement de la population, 2016
Noyau, banlieue et région rurale

Date de diffusion : le 16 novembre 2016

Définition

Les termes « noyau », « banlieue » et « région rurale » font une distinction entre les centres de population (CTRPOP) et régions rurales (RR) à l'intérieur d'une région métropolitaine de recensement (RMR) ou d'une agglomération de recensement (AR).

Une RMR ou une AR peut avoir deux types de noyaux de délimitation : le noyau et le noyau secondaire. Le noyau est le centre de population dont la population est la plus élevée et autour duquel une RMR ou une AR est délimitée. Les limites ainsi que les données sur la population des centres de population (noyau) utilisés pour délimiter les RMR ou les AR proviennent du recensement précédent. À ce sujet, le noyau doit avoir une population d'au moins 50 000 habitants lorsqu'il s'agit d'une RMR et d'au moins 10 000 habitants lorsqu'il s'agit d'une AR.

Le noyau secondaire est un centre de population ayant au moins 10 000 habitants (selon le dernier recensement) qui se trouve à l'intérieur d'une RMR ou d'une AR, mais à l'extérieure de la municipalité principale (subdivision de recensement) qui contient le noyau. Le noyau secondaire peut aussi être définit comme étant le noyau d'une AR qui a été fusionné à une RMR adjacente.

Le terme « banlieue » s'explique en deux temps. Premièrement, en ne pouvant avoir deux noyaux à l'intérieur d'une même subdivision de recensement (SDR), les autres centres de population, qui se trouvent à l'intérieur d'une SDR, ayant déjà un noyau ou un noyau secondaire, se définissent comme banlieue même si sa population (selon le recensement précédent) est supérieure à 10 000 habitants. Deuxièmement, une banlieue inclut tous les centres de population à l'intérieur d'une RMR ou d'une AR qui ont moins de 10 000 habitants (selon le recensement précédent) et qui ne sont pas adjacents au noyau ou au noyau secondaire. Tous les territoires à l'intérieur d'une RMR ou d'une AR qui ne sont pas classifiés en tant que noyau ou banlieue sont classifiés « région rurale ».

Déclaré en

2016, 2011

Remarques

Bien que chaque RMR et AR ait un noyau, elle peut avoir ou non un noyau secondaire, une banlieue ou une région rurale. Voir la figure 1.12.

Figure 1.12
Exemple d'une région métropolitaine de recensement ou d'une agglomération de recensement montrant le noyau, le noyau secondaire, la banlieue et une région rurale

Figure 1.12 Exemple d'une région métropolitaine de recensement ou d'une agglomération de recensement montrant le noyau, le noyau secondaire, la banlieue et une région rurale

Description de la figure 1.12

Cette figure est une représentation graphique d'une région métropolitaine de recensement (RMR) ou d'une agglomération de recensement (AR) et de ses subdivisions de recensement (SDR) composantes, du noyau, de la banlieue, et de la région rurale. Un regroupement fictif de sept SDR, apparaissant sous la forme de polygones de couleur blanche, indique les SDR qui composent une RMR. Un gros trait noir délimite le périmètre des SDR afin de définir les limites de la RMR. Dans les limites de la RMR ou de l'AR, il y a deux polygones adjacents dans le coin supérieur gauche du quadrant qui sont délimités par une ligne pointillée épaisse indiquant la limite de l'ancienne AR, adjacente à la RMR ou à l'AR avant la fusion.

Dans les limites de la RMR ou de l'AR, on dénombre six polygones gris plus petits qui chevauchent les polygones de la SDR. Le plus grand des petits polygones, le polygone « A » en gris foncé, représente le noyau de la RMR ou de l'AR et se trouve juste au-dessus du centre du polygone de la RMR ou de l'AR. Un autre petit polygone, également en gris foncé (polygone « B »), se situe à l'extrême gauche de la RMR ou de l'AR et indique le noyau secondaire. Les quatre autres polygones de plus petite taille, de couleur gris pâle et désignés par les lettres C, D, E et F, sont répartis à travers la RMR ou de l'AR. Ces polygones en gris pâle représentent la banlieue (les centres de population qui ne constituent ni un noyau ni un noyau secondaire). La partie blanche des SDR qui reste correspond à la région rurale.

Une légende à droite du schéma définit le sens des symboles utilisés dans la figure pour indiquer la RMR ou l'AR, l'ancienne limite de l'AR, les limites de la SDR, le noyau, le noyau secondaire, la banlieue, et la région rurale.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2016.

Les chiffres de population pour les centres de population sont publiés selon la classification du centre de population, qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur de la RMR ou de l'AR. Les centres de population sont classifiés en un de trois groupes, selon la taille de leur population :

Se reporter aux définitions connexes de centre de population (CTRPOP); région métropolitaine de recensement (RMR) et agglomération de recensement (AR) et région rurale (RR).

Changements antérieurs au recensement courant

Pour le Recensement de 2011, les termes « noyau », « banlieue » et « région rurale » remplacent les termes « noyau urbain », « banlieue urbaine » et « banlieue rurale ». Ces termes font une distinction entre les centres de population (CTRPOP) et régions rurales (RR) à l'intérieur d'une région métropolitaine de recensement (RMR) ou d'une agglomération de recensement (AR).

Avant le Recensement de 2011, les termes « noyau urbain », « noyau urbain secondaire », « banlieue urbaine » et « banlieue rurale » étaient utilisés.

À compter de 2001, le concept du noyau urbain secondaire est utilisé pour décrire le noyau urbain d'une AR qui a été fusionnée à une RMR adjacente.

À compter de 1996, l'expression « noyau urbain » remplace l'expression « noyau urbanisé ». L'expression « noyau urbanisé » a été utilisée de 1971 à 1991.

Avant 1996, l'expression « parties de RMR / AR » servait à décrire ce même concept.

À partir de 1986, on a délimité les RMR primaires (RMRP) et les AR primaires (ARP) au sein de certaines RMR et AR. En raison de ce changement, certaines régions urbaines qui étaient des banlieues urbaines de RMR ou d'AR en 1981 sont devenues des noyaux urbains de RMRP ou d'ARP en 1986.

En 1976 et 1971, le noyau urbanisé était subdivisé en deux parties : la « ville principale » et le « reste ».

En 1966 et 1961, la partie urbaine de la RMR était divisée en « metropolitan area – urban » (partie de la RMR située dans la zone bâtie en continu) et en « metropolitan area – outside urban » (partie de la RMR à l'extérieur de la zone bâtie en continu); la partie rurale restante était appelée « metropolitan area – rural ».

Date de modification :