Profil de l'ENM, 2011 – À propos des données

Le Profil de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) fournit de l'information tirée de l'Enquête nationale auprès des ménages. Près de 4,5 millions de ménages ont reçu un questionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages (mai 2011), une enquête à participation volontaire. L'enquête présente des renseignements sociaux et économiques, couvrant des thèmes comme : immigration, citoyenneté, lieu de naissance, origine ethnique, minorités visibles, religion, peuples autochtones, travail, scolarité, lieu de travail, déplacement entre le domicile et le travail, mobilité et migration, langue de travail, revenu, gains, logement et coûts d'habitation.

Les données sont présentées pour certaines régions géographiques normalisées incluant : Canada, provinces et territoires, divisions de recensement, subdivisions de recensement, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement, et circonscriptions électorales fédérales. Les données sont offertes au moment de leur diffusion.

Les données présentées dans ce profil proviennent de l'Enquête nationale auprès des ménages et du Recensement de la population. Les données sont recueillies auprès des logements privés occupés par des résidents habituels. Un logement privé est un logement dans lequel une personne ou un groupe de personnes vit en permanence. L'information de l'Enquête nationale auprès des ménages ne comprend pas l'information relative aux logements collectifs. Les logements collectifs sont des logements qui servent à des fins commerciales, institutionnelles ou communautaires, comme un hôtel, un hôpital ou un campement de travailleurs.

Afin d'assurer la confidentialité, les valeurs, incluant les totaux sont arrondis de façon aléatoire vers le haut ou vers le bas, à un multiple de 5 ou de 10. Par conséquent, lorsque ces données sont totalisées ou regroupées, la valeur totale peut ne pas totaliser les valeurs individuelles étant donné que les sous-totaux sont arrondis séparément.

Outre l'arrondissement aléatoire, on procède à la suppression des données et des régions afin de protéger encore davantage la confidentialité des renseignements personnels fournis par les répondants.

La suppression des données et des régions consiste à éliminer toutes les données correspondant aux régions géographiques dont la taille de la population se situe en deçà d'un chiffre donné. Par exemple, toutes les données pour les régions comptant une population de moins de 40 personnes sont supprimées. Outre la suppression des régions, l'information est supprimée si le taux global de non-réponse à l'Enquête nationale auprès des ménages était supérieur à 50 % ou supérieur à 25 % pour le Recensement de la population. Toutes données sur le revenu recueillies dans le cadre de l'Enquête nationale auprès des ménages sont supprimées si la population de la région est inférieure à 250 ou si le nombre de ménages privés est inférieur à 40. Les données peuvent être supprimées à cause de leur qualité inférieure ou pour d'autres raisons techniques.

Contrôle de la divulgation ayant trait à la confidentialité pour l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM)

Les règles de contrôle de la divulgation ont été appliquées dans les tableaux de données de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM). Le nombre d'enregistrements réels utilisé pour dériver tout chiffre dans un tableau doit respecter un critère minimal. Pour une cellule de tableau qui ne répond pas à ce critère, le chiffre est remplacé par un zéro. En raison de ce contrôle de la divulgation, la somme des totaux partiels ne correspondra pas nécessairement au total. De plus, les utilisateurs doivent noter que les données ont également été arrondies de façon aléatoire.

Données sur la citoyenneté et l'immigration dans les réserves indiennes et les établissements indiens

Les personnes vivant dans les réserves indiennes et les établissements indiens qui ont été dénombrées au moyen du questionnaire N2 (dans les réserves) de l'ENM de 2011 n'ont pas eu à répondre aux questions sur la citoyenneté (question 10), le statut d'immigrant reçu (question 11) et l'année d'immigration (question 12). Par conséquent, les données sur la citoyenneté, le statut d'immigrant reçu et l'année d'immigration ne sont pas offertes pour les réserves indiennes et les établissements indiens au niveau de la subdivision de recensement et aux niveaux géographiques inférieurs, où la majorité de la population a été dénombrée à l'aide du questionnaire N2 plutôt qu'avec le questionnaire N1 qui a été distribué à la population vivant hors réserve. Toutefois, les données sur la citoyenneté et l'immigration sont comprises dans les totaux pour les plus grandes régions géographiques comme les divisions de recensement et les provinces.

Pour obtenir plus de renseignements sur les données sur la citoyenneté et l'immigration dans les réserves indiennes et les établissements indiens, veuillez consulter les Normes et lignes directrices relatives à la confidentialité et à la qualité des données de l'Enquête nationale auprès des ménages.

Résidents non permanents et l'univers de l'ENM

L'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 comprend des renseignements sur les résidents non permanents au Canada. Le terme « résident non permanent » désigne une personne originaire d'un autre pays qui, au moment de l'enquête, est titulaire d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendique le statut de réfugié, ainsi que tout membre de sa famille né à l'extérieur du Canada vivant avec elle au Canada. La population des résidents non permanents est établie à partir des réponses obtenues aux questions sur la citoyenneté et le statut d'immigrant reçu. Les personnes qui ne sont pas des citoyens canadiens de naissance et qui ont répondu « Non » à la question sur le statut d'immigrant reçu sont considérées comme des résidents non permanents.

L'inclusion des résidents non permanents à l'ENM facilite les comparaisons avec les statistiques provinciales et territoriales (mariages, divorces, naissances et décès) qui comprennent cette population et fournissent des renseignements pour la planification de services, comme les soins de santé, l'éducation et les programmes d'emploi. En outre, l'inclusion des résidents non permanents permet au Canada de mieux refléter la recommandation des Nations Unies, voulant que les résidents à long terme (les personnes demeurant dans un pays pour un an et plus) soient dénombrés.

Bien que tous les efforts nécessaires aient été déployés pour dénombrer les résidents non permanents, des facteurs tels que les difficultés linguistiques, la réticence à remplir un formulaire du gouvernement ou à comprendre les raisons pour lesquelles il faut participer peuvent avoir eu une incidence sur l'estimation de cette population.

Comparabilité des estimations du faible revenu

La comparaison des estimations du faible revenu tirées de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 aux estimations des recensements précédents montre des tendances qui diffèrent de façon marquée de celles dérivées d'autres enquêtes et données administratives, comme l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) ou le fichier sur la famille T1 (FFT1).

Les données pour sous-tendre la qualité des estimations des tendances du faible revenu requièrent une méthodologie stable au fil du temps et dont les structures de réponse sont semblables. La nouvelle méthodologie utilisée aux fins de l'ENM fait en sorte que les estimations du faible revenu ne sont pas comparables à celles fondées auparavant sur le recensement.

Dans les diffusions ayant trait aux données sur le revenu des recensements précédents, on comparait les taux de faible revenu au fil du temps en se servant du seuil de faible revenu (SFR). En raison du manque de comparabilité des tendances et pour prévenir des conclusions trompeuses découlant de la comparaison des estimations du SFR entre l'ENM et les recensements antérieurs, les estimations du faible revenu fondées sur le SFR ne sont pas disponibles comme produit normalisé de l'ENM. Elles peuvent être obtenues sur demande.

L'analyse des estimations de l'ENM suggère qu'il est valide de comparer les estimations du faible revenu pour différentes sous-populations dans le cadre de l'ENM (c'est-à-dire pour divers groupes démographiques ou régions géographiques). Alors que de nombreuses mesures de faible revenu, y compris le SFR, conviennent bien à l'analyse des tendances du faible revenu, la Mesure de faible revenu après impôt (MFR-ApI) convient davantage à l'analyse du faible revenu dans le contexte de l'ENM parce que le seuil de revenu au-dessous duquel une personne est considérée comme à faible revenu est lui même dérivé des ménages ayant répondu à l'enquête.

État du logement

L'estimation de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 relative au pourcentage de logements nécessitant des réparations majeures au Nunavut était plus élevée que le taux comparable obtenu au moyen de l'Enquête sur les besoins en logements au Nunavut de 2009/2010. Pour les provinces, les autres territoires et le Canada, le pourcentage de logements nécessitant des réparations majeures dans l'ENM n'était pas statistiquement différent comparativement aux autres enquêtes. Pour plus d'information, veuillez consulter le Guide de référence sur le logement, Enquête nationale auprès des ménages, no 99-014-X2011007.

Mode d'occupation

L'estimation de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 relative au pourcentage de ménages propriétaires de leur logement en Alberta était statistiquement plus élevée que le taux comparable obtenu au moyen de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) de 2010. L'estimation de l'ENM de 2011 du taux d'accession à la propriété pour les autres provinces et le Canada n'était pas statistiquement différente des taux obtenus au moyen de l'EDTR de 2010. Pour plus d'information, veuillez consulter le Guide de référence sur le logement, Enquête nationale auprès des ménages, no 99-014-X2011007 au catalogue.

Suppression et qualité des données sur le revenu

La suppression des régions consiste à éliminer toutes les données relatives aux caractéristiques des populations dont la taille se situe en deçà d'un chiffre donné. Les répartitions du revenu et les statistiques connexes sont supprimées si la population de la région, à l'exclusion des personnes dans les logements collectifs, est inférieure à 250, ou encore si le nombre de ménages privés est inférieur à 40.

Tableaux présentant des répartitions du revenu total, du revenu après impôt et des gains

Les répartitions du revenu total, du revenu après impôt et des gains ont été supprimées lorsque le nombre estimatif total d'unités (personnes, familles ou ménages) est inférieur à 250. Toutes les données supprimées ainsi que les données connexes, c'est-à-dire les moyennes et les médianes, ont été remplacées par des zéros ou des signes conventionnels.

Dans tous les cas, les données supprimées sont comprises dans les totaux et les totaux partiels aux niveaux d'agrégation supérieurs appropriés.

Pour des renseignements sur la qualité des données, consultez le Guide de référence sur le revenu, Enquête nationale auprès des ménages, no 99-014-X2011006 au catalogue.

À propos de la circonscriptions électorales fédérales (Ordonnance de représentation de 2013)

Selon la Constitution du Canada, le nombre de sièges à la Chambre des communes doit être recalculé et les limites des circonscriptions électorales fédérales (CEF) doivent être révisées après chaque recensement décennal pour refléter les changements et les mouvements de la population canadienne. Ce processus est connu sous le nom de redistribution des circonscriptions électorales fédérales. La Gazette du Canada du 5 octobre 2013 a publié que l'Ordonnance de représentation de 2013 compte 338 circonscriptions électorales fédérales.

Un grand nombre de ces 338 circonscriptions électorales fédérales (Ordonnance de représentation de 2013) ne concordent pas en tout point avec la structure géographique du Recensement de 2011. La structure des îlots de diffusion de 2011 a été utilisée pour totaliser les données de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011. Dans certains cas, les îlots de diffusion chevauchaient deux ou plusieurs CEF et, pour faciliter la totalisation des données, ont été assignés à une seule CEF. Pour cette raison, et aussi à cause de l'arrondissement aléatoire et de la pondération, les données de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 pour ces CEF pourraient ne pas correspondre aux chiffres de population publiés dans la Gazette du Canada. De plus, l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 est fondée sur la population dans les ménages privés plutôt que sur la population totale.

À propos des régions sociosanitaires (Décembre 2013)

Les « régions sociosanitaires » sont définies par les ministères de la santé provinciaux. Les localités non constituées ainsi que certaines municipalités de l'Ontario et des provinces de l'Ouest, peuvent être associées à plus d'une région sociosanitaire. Les limites et les noms des régions sociosanitaires sont ceux en vigueur à compter, d'octobre 2013.

À partir de mai 2012, les données pour l'Île-du-Prince-Édouard sont diffusées au niveau provincial seulement.

Des changements de nom et de code mineurs ont été apportés aux régions sociosanitaires de la Nouvelle-Écosse. Par exemple, la Zone 1 s’appelle désormais South Shore/South West Nova, alors que la DHA 9 s'appelle désormais la Capital District Health Authority.

Pour l'Alberta, les données de certains indicateurs sont diffusées selon cinq nouvelles zones. Les cinq nouvelles zones ont été approuvées pour utilisation en Alberta en novembre 2010 par le comité mixte de la géographie des services de santé de l’Alberta et du ministère de la Santé et du Bien-être de l'Alberta, et sont des regroupements des neuf anciennes régies régionales de la santé.

Le Nouveau-Brunswick a apporté des changements mineurs à ses régions sociosanitaires. Les « régions » sont désormais appelées des « zones ». En outre, un nom descriptif pour chacune des zones a été ajouté. Par exemple, on parlera de la Zone 1 comme étant la « Zone 1 (Moncton) ».

En Ontario, les bureaux de santé publique gèrent les programmes de promotion de la santé et de prévention de la maladie. Les Réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) sont chargés de planifier, de financer et d'administrer les programmes et services de soins de santé dans toute la province. Les données sur les régions sociosanitaires sont présentées pour les bureaux de santé publique et les RLISS.

À la suite de modifications apportées à la géographie des régions sociosanitaires au Manitoba en 2012, les données sont présentées par Regional Health Authorities (RHA). Les 11 régions sociosanitaires du Manitoba ont été fusionnées en cinq RHA comme suit :

En Colombie-Britannique, les régions sociosanitaires (désignées « Health Service Delivery Areas ») s'agrègent aux « Health Authorities ». Le troisième chiffre du code de la région sociosanitaire représente le « Health Authority ».

Pour plus d'information, voir Régions sociosanitaires : limites et correspondance avec la géographie du recensement (Décembre 2013) et Régions sociosanitaires au Canada, cartes de référence selon la province ou le territoire (Décembre 2013).

À quoi servent les régions sociosanitaires?

Les données sur les régions sociosanitaires servent surtout à la surveillance et la recherche sur la santé de la population. Les ministères fédéraux et provinciaux de la santé et des ressources humaines, les organismes de services sociaux et les autres agences gouvernementales utilisent l'information recueillie pour surveiller, planifier, mettre sur pied et évaluer des programmes visant à améliorer la santé des Canadiens et l'efficacité des services de santé. Les chercheurs de divers milieux utilisent l'information pour effectuer des recherches en vue d'améliorer la santé. Les organismes de la santé à but non lucratif et les médias utilisent les données sur les régions sociosanitaires pour sensibiliser la population aux questions relatives à la santé, questions qui touchent tous les Canadiens.

QSPs

  1. Pourquoi fournit-on les chiffres du recensement plutôt que les estimations de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) pour des thèmes communs dans le Profil de l'ENM?

    Le Profil de l'ENM comprend des thèmes qui sont communs au Recensement de 2011 et à l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011. Pour ces thèmes, les chiffres du Recensement de 2011 sont présentés parce que leur qualité globale est jugée supérieure. Les estimations de l'ENM sont obtenues à partir d'une enquête-échantillon et par conséquent, sont sujettes aux erreurs d'échantillonnage. La nature volontaire de l'enquête peut aussi engendrer un risque plus élevé d'erreurs dues à la non-réponse.

  2. L'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 : les cas où aucune donnée du recensement n'est disponible pour les thèmes communs de l'ENM et du recensement

    Les données du recensement pour certaines subdivisions de recensement (SDR) ne sont pas diffusées puisque les données ne répondent pas au seuil de qualité du recensement.

  3. Indicateurs de qualité

    1. Données du recensement – indicateurs de qualité

      Pour les données du recensement, le taux global de non-réponse (TGN) est utilisé comme indicateur de qualité. Cet indicateur combine la non-réponse totale (ménage) et la non-réponse partielle (question) en un seul taux.

      Un indicateur relatif à la qualité des données associé à la fourchette du TGN est présenté aux utilisateurs. Le seuil utilisé pour la suppression des données est un TGN de 25 % ou plus.

    2. Les estimations de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 – indicateurs de qualité

      Pour les estimations de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011, le taux global de non-réponse (TGN) est utilisé comme indicateur de la qualité des données. Cet indicateur combine la non-réponse totale (ménage) et la non‑réponse partielle (question) en un seul taux. La valeur du TGN est présentée aux utilisateurs. Un TGN plus faible indique un risque peu élevé de biais dû à la non-réponse et par conséquent, un risque moins élevé d'imprécisions.  Le seuil utilisé pour la suppression des estimations est un TGN de 50 % ou plus. Pour plus de renseignements, se reporter au Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

Date de modification :