Ascendance autochtone

Partie A - Définition abrégée :

Sans objet

Partie B - Définition détaillée :

Ascendance autochtone désigne les personnes ayant déclaré une appartenance ancestrale aux Autochtones du Canada à la question sur l'origine ethnique (question 17).

L'article 35 (2) de la Loi constitutionnelle de 1982 précise que les peuples autochtones du Canada s'entend notamment des Indiens, des Inuit(sic) et des Métis du Canada.

L'appartenance ancestrale désigne les origines ethniques ou culturelles des ancêtres du répondant, un ancêtre étant généralement plus éloigné qu'un grand-parent. Une personne peut avoir plus d'une origine ethnique ou culturelle.

Déclaré en :

2011

Population :

Population dans les ménages privés

Numéro(s) de question :

Variable directe : question 17

Réponses :

L'information relative à l'ascendance autochtone est recueillie à la question 17 : origine ethnique. À la question 17, les répondants devaient préciser toutes les ascendances applicables. Quatre lignes ont été fournies pour des réponses écrites et jusqu'à six origines ethniques (ascendance) ont été retenues. Les réponses relatives à l'ascendance autochtone peuvent être présentées de différentes façons. Pour une des possibilités, se reporter à l'annexe 1.2 laquelle fournit la classification complète sur l'origine ethnique de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

Remarques :

Les répondants autochtones ont reçu un des deux différents questionnaires de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) : l'ENM N1 ou l'ENM N2. Les personnes vivant dans les réserves indiennes et dans les établissements indiens ont été dénombrées à l'aide du questionnaire ENM N2 de 2011.

Dans les deux questionnaires ENM N1 et N2, la question suivante sur l'origine ethnique a été posée : « Quelles étaient les origines ethniques ou culturelles des ancêtres de cette personne? » et on pouvait y trouver les notes suivantes :

  • Cette question recueille des données sur les origines ancestrales afin de connaître la diversité de la population du Canada.
  • Habituellement, un ancêtre est plus éloigné que les grands-parents.
  • Précisez toutes les origines qui s'appliquent en lettres majuscules.

Dans le questionnaire ENM N1, les exemples suivants sur les origines ethniques ont été fournis :

canadien, anglais, français, chinois, indien de l'Inde, italien, allemand, écossais, irlandais, cri, mi'kmaq, salish, métis, inuit, philippin, hollandais, ukrainien, polonais, portugais, grec, coréen, vietnamien, jamaïquain, juif, libanais, salvadorien, somalien, colombien, etc.

Dans le questionnaire ENM N2, les exemples fournis étaient différents :

cri, ojibway, mi'kmaq, salish, déné, blackfoot, inuit, métis, canadien, français, anglais, allemand, etc.

Des renseignements supplémentaires ont été fournis aux répondants de l'ENM dans le guide de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 :

  • Cette question a trait à l'origine ethnique ou culturelle des ancêtres d'une personne. Si l'on fait exception des Autochtones, la plupart des gens peuvent faire remonter leur ascendance jusqu'aux premiers de leurs ancêtres venus sur ce continent. L'ascendance ne doit pas être confondue avec la citoyenneté ou la nationalité.
  • Chaque personne doit inscrire le ou les groupes ethniques ou culturels auxquels ses ancêtres appartenaient et non la langue qu'ils parlaient. Par exemple, inscrivez « haïtien » au lieu de « français » ou « autrichien » au lieu d'« allemand ».
  • Dans le cas des personnes ayant une origine indienne sud-asiatique ou de l'Inde, inscrivez l'origine ou les origines précises. N'inscrivez pas « indien ». Par exemple, précisez « indien de l'Inde », ou « indien de la Guyane », ou encore indiquez les groupes précis, tels que « panjabi » ou « tamoul ».
  • Dans le cas des personnes ayant des ancêtres autochtones, inscrivez l'origine ou les origines précises. Par exemple, précisez « cri », « mi'kmaq », « ojibway », « métis » ou « indien de l'Amérique du Nord ». N'inscrivez pas « indien ».

Les utilisateurs doivent prendre note que les estimations correspondant à cette variable subissent plus que les autres l'incidence du dénombrement partiel d'un certain nombre de réserves indiennes et d'établissements indiens pour l'Enquête Nationale auprès des Ménages (ENM). En 2011, un total de 36 réserves indiennes et d'établissements indiens ont été « partiellement dénombrés » dans l'ENM. Le dénombrement n'a pas été autorisé dans certaines réserves indiennes et dans certaines établissements indiens ou a été interrompu avant d'être mené à terme, ou a été impossible à cause de désastres naturels (plus précisément les incendies de forêt au nord de l'Ontario). Pour plus de renseignements, se reporter au Guide de référence sur les peuples autochtones, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

Pour des renseignements supplémentaires sur la collecte et la diffusion des données sur l'origine ethnique, veuillez consulter le Guide de référence sur l'origine ethnique, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

Il y a différentes façons de définir la population autochtone au Canada. L'ENM de 2011 fournit de l'information sur l'ascendance autochtone, le groupe autochtone, l'identité autochtone, le statut d'Indien inscrit ou des traités et l'appartenance à une Première Nation ou bande indienne.

Pour plus de renseignements sur la collecte et la diffusion des données relatives aux Autochtones, se reporter au Guide de référence sur les peuples autochtones, Enquête nationale auprès des ménages, 2011 et au Rapport technique sur les peuples autochtones, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

Date de modification :