Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

(Note : Le contenu de cette page risque d'être plus large que d'habitude.)

Warning Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Figure 4 Taux de bilinguisme français–anglais chez les francophones, Canada, provinces, territoires et Canada moins le Québec, 1996 à 2006

Figure 4 Taux de bilinguisme français–anglais chez les francophones, Canada, provinces, territoires et Canada moins le Québec, 1996 à 2006

Sources : Statistique Canada, recensements de la population, 1996 à 2006.

Description

Ce graphique présente les taux de bilinguisme français–anglais chez les francophones au Canada, dans chacune des provinces et des territoires ainsi qu’au Canada hors Québec pour les trois derniers recensements. Dans huit des 15 régions montrées, le taux de bilinguisme françaisanglais a baissé chez les francophones entre 2001 et 2006. Au Canada, le taux de bilinguisme françaisanglais chez les personnes de langue maternelle française était de 40,8 % en 1996, de 43,4 % en 2001 et de 42,4 % en 2006. À Terre-Neuve-et-Labrador, le taux de bilinguisme chez les francophones était de 87,7 % en 1996, de 85,8 % en 2001 et de 90,2 % en 2006. Ce taux atteignait 91,4 % à l’Île-du-Prince-Édouard en 1996, puis 90,0 % en 2001 et 92,7 % en 2006. En Nouvelle-Écosse, 92,3 % de la population francophone se déclaraientt bilingues en 1996, comparativement à 93,7 % en 2001 et 92,5 % en 2006. Au Nouveau-Brunswick, ce taux était de 68,9 % en 1996, de 71,5 % en 2001 et de 68,0 % en 2006. Au Québec, 33,7 % de la population francophone connaissaient les deux langues officielles en 1996, 36,6 % en 2001 et 35,8 % en 2006. En Ontario, 88,4 % de la population francophone étaient bilingues en 1996, 89,4 % en 2001 et 88,4 % en 2006. Au Manitoba, le taux de bilinguisme était de 91,5 % en 1996, de 91,6 % en 2001 et de 90,0 % en 2006. En Saskatchewan, 88,1 % de la population francophone se disaient bilingues en 1996, comparativement à 87,8 % en 2001 et 86,3 % en 2006. En Alberta, le taux de bilinguisme chez les francophones atteignait 89,7 % en 1996, 89,5 % en 2001 et 88,9 % en 2006. En Colombie-Britannique, 86,6 % de la population francophone étaient bilingues en 1996, 89,0 % en 2001 et 89,4 % en 2006. Dans le territoire du Yukon, 91,9 % des francophones se disaient bilingues en 1996, 88,8 % en 2001 et 89,1 % en 2006. Dans les Territoires du Nord-Ouest, le taux de bilinguisme était de 93,0 % en 1996, de 85,8 % en 2001 et de 90,2 % en 2006. Au Nunavut, 93,8 % de la population francophone connaissaient les deux langues officielles en 1996, comparativement à 88,6 % en 2001 et 93,2 % en 2006. Pour le Canada moins le Québec, 83,8 % de la population francophone étaient bilingues en 1996, 85,1 % l'étaient en 2001 et 83,6 %, en 2006.

Sources : Statistique Canada, recensements de la population, 1996 à 2006.