Contenu archivé

L'information qui porte la mention « archivée » est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, contactez-nous.

Figure 9 Règle de la contiguïté spatiale

Description

Cette figure est une représentation graphique de la règle de contiguïté spatiale (règle 4) indiquant les limites des régions métropolitaines de recensement (RMR) et des agglomérations de recensement (AR). Un regroupement fictif de 11 subdivisions de recensement (SDR), apparaissant sous la forme de polygones « A » à « K », désigne le groupe de SDR pouvant former une RMR.

L'intégralité de la SDR A et une infime partie de la SDR B adjacente sont en gris pour signaler un centre de population (CTRPOP). Ce centre de population constitue également le noyau de la RMR. La subdivision de recensement E contient un petit polygone gris qui définit un centre de population ne faisant pas partie du noyau.

La subdivision de recensement G, qui est adjacente aux SDR A et B (faisant partie de la RMR), compte un nombre insuffisant de navetteurs (dans le sens normal et à contresens). Elle comprend, toutefois, l'intégralité d'une SDR de plus petite taille (SDR F) qui compte, elle, un nombre suffisant de navetteurs. On estime que la SDR F est une SDR détachée. La combinaison des navettages de la SDR F et de la SDR G semble suffire pour permettre leur inclusion dans la RMR. Les navettages de ces SDR sont représentés dans cette figure par des flèches allant dans les deux sens, à savoir de la délimitation du noyau et vers la délimitation du noyau (SDR A, B et C).

La subdivision de recensement I, qui est adjacente aux SDR A et B (faisant partie de la RMR), compte un nombre suffisant de navetteurs (dans le sens normal et à contresens). Elle comprend, toutefois, l'intégralité d'une SDR de plus petite taille (SDR H) qui compte, elle, un nombre insuffisant de navetteurs. On estime que la SDR H est une enclave-noyau. Tout comme pour les SDR G et F, la combinaison des navettages de ces deux SDR (SDR H et SDR I) est suffisante pour permettre leur inclusion dans la RMR. Les navettages de ces SDR sont représentés dans cette figure par des flèches allant dans les deux sens, à savoir de la délimitation du noyau et vers la délimitation du noyau (SDR A, B et C).

Un gros trait noir délimite le périmètre des SDR A, B, C, D, E, F, G, H et I afin de définir les nouvelles limites de la RMR.

Deux légendes apparaissent en dessous de la figure. La légende de gauche définit le sens des symboles utilisés dans la figure pour représenter la RMR, la SDR, le CTRPOP, les limites du noyau, et les navettages. La légende de droite fait la distinction entre les SDR qui figurent dans la RMR en fonction de leur règle. Dans cette figure, les SDR A, B et C sont comprises en vertu de la règle 1 (règle du noyau), la SDR D l'est en vertu de la règle 2 (règle du navettage dans le sens normal), la SDR E en vertu de la règle 3 (règle de navettage à contresens), et les SDR F, G, H et I le sont en vertu de la règle 4 (règle de la contiguïté spatiale).

Pour de plus amples renseignements au sujet de cette figure, veuillez communiquer avec Statistique Canada au 1-800-263-1136.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2011.

Figure 9  Règle de la contiguïté spatiale
Date de modification :