Recensement en bref
Les municipalités au Canada ayant connu une décroissance de la population entre 2011 et 2016

Date de diffusion : le 8 février 2017

Faits saillants

Municipalités d’au moins 5 000 habitants

  • La population d’une municipalité sur quatre (23 %) a diminué entre 2011 et 2016.
  • Seulement 11 % (29 sur 262) des municipalités situées à l’intérieur d’une région métropolitaine de recensement (RMR) ont affiché une diminution de leur population entre 2011 et 2016.
  • En comparaison, la population a diminué dans 45 % des municipalités éloignées d’une région métropolitaine de recensement ou d’une agglomération de recensement.
  • La population a diminué entre 2011 et 2016 dans de nombreuses municipalités situées sur l’île de Montréal ou près de celle-ci.
  • Parmi les 25 principales municipalités situées à l’extérieur des RMR et dont la population a diminué, 17 étaient situées dans les provinces de l’Atlantique ou au Québec.

Introduction

Au cours des 15 dernières années, la croissance démographique au Canada a été la plus élevée des pays du G7. Toutefois, le taux de croissance national peut masquer d’importantes différences régionales. Même si la croissance démographique était élevée dans plusieurs municipalités du pays, en particulier celles situées à l’intérieur de régions métropolitaines de recensement (RMR), la population de nombreuses autres municipalités du pays a diminué entre 2011 et 2016.

Ce document présente les municipalités du Canada, aussi appelées subdivisions de recensement dont la population a diminué entre 2011 et 2016 (une région dont la population a diminué présente un taux de croissance démographique négatif). Une diminution de la population peut entraîner d’importantes conséquences pour les personnes vivant au sein de ces municipalités. Cette diminution peut également engendrer plusieurs défis pour les décideurs municipaux responsables de livrer de nombreux services directs touchant la vie quotidienne des Canadiens, puisqu’une diminution démographique peut, entre autres, avoir un impact sur les revenus fiscaux municipaux disponibles.

Un des objectifs du Recensement de la population est de fournir aux décideurs et administrateurs municipaux des données fiables à l’échelon local pour les aider à planifier et à décider des infrastructures et des services requis dans leur municipalité. Un autre document de la série Recensement en bref intitulé Les municipalités les plus peuplées au Canada et présentant les croissances démographiques les plus élevées entre 2011 et 2016 montre les municipalités ayant connu les taux de croissance démographique les plus élevés au cours de la dernière période intercensitaire. Pour un aperçu des tendances nationales, provinciales et territoriales ainsi que régionales (régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement), les lecteurs sont invités à consulter l’article du Quotidien intitulé Taille et croissance de la population canadienne : faits saillants du Recensement de 2016.

La population diminue dans peu de municipalités situées à l’intérieur de régions métropolitaines de recensement

Selon les limites géographiques utilisées dans le cadre du Recensement de 2016, on comptait 5 162 municipalités au Canada.

De ce nombre, 723 avaient une population d’au moins 5 000 habitants (soit en 2011, soit en 2016 ou pour les deux années). Seules les municipalités d’au moins 5 000 habitants ont été retenues dans cette analyse pour éviter l’interprétation des taux de croissance démographique reposant sur de petites populations.

La population d’environ une municipalité sur quatre (23 %) comptant au moins 5 000 habitants a diminué entre 2011 et 2016. Cette proportion était cependant beaucoup plus faible parmi les 264 municipalités d’au moins 5 000 habitants situées dans des RMR; seulement 29 de celles-ci (11 %) ont connu une diminution de leur population entre 2011 et 2016 (tableau 1).

Une faible proportion (12,1 %) de municipalités situées près d’une RMR ou d’une ARNote 1 ont également connu une décroissance de leur population entre 2011 et 2016. Dans l’ensemble, ces municipalités ont également présenté un taux de décroissance démographique faible (1,9 %).

Une proportion plus élevée de municipalités situées à l’intérieur d’une AR (25 %), ou éloignées d’une RMR ou d’une AR (45 %), ont présenté une décroissance de leur population. Leurs taux de décroissance démographique (2,1 % et 2,9 %) étaient également plus élevés que ceux observés parmi les municipalités situées à l’intérieur des RMR, ou situées près d’une RMR ou d’une AR.

Tableau 1
Nombre, proportion et croissance démographique des municipalités (subdivisions de recensement) d'au moins 5 000 habitantsTableau 1 Note 1 et présentant une décroissance de la population, selon les zones d'influence métropolitaine de recensement, Canada, 2011 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre. Les données sont présentées selon Région (titres de rangée) et Municipalités, Municipalités présentant une décroissance de la population, Nombre, Proportion et Croisssance de 2011 à 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Région MunicipalitésTableau 1 Note 2 Municipalités présentant une décroissance de la populationTableau 1 Note 2
Nombre Proportion Croisssance de
2011 à 2016
nombre pourcentage
Régions métropolitaines de recensement (RMR) 264 29 11,0 -1,5
Agglomérations de recensement (AR) 163 41 25,2 -2,1
Zones d'influence métropolitaineTableau 1 Note 3 296 95 32,1 -2,8
Situées près d'une RMR ou d'une AR 116 14 12,1 -1,9
Éloignées d'une RMR ou d'une AR 180 81 45,0 -2,9
Total 723 165 22,8 -2,1

Diminution de la population dans de nombreuses municipalités situées sur l’île de Montréal ou près de celle-ci

Seize des 29 municipalités situées à l’intérieur d’une RMR et présentant les décroissances démographiques les plus élevées étaient situées dans la RMR de Montréal (tableau 2).

Parmi celles-ci, six étaient situées essentiellement dans la partie ouest de l’île de Montréal : Kirkland (-5,2 %), Hampstead (-2,5 %), Sainte-Anne-de-Bellevue (-2,3 %), Dollard-Des Ormeaux (-1,5 %), Beaconsfield (-0,9 %) et Montréal-Ouest (-0,7 %).

Cinq autres municipalités étaient situées soit sur la rive sud, soit sur la rive nord, mais toujours près de l’île de Montréal ou de l’Île Jésus : Rosemère (-2,4 %), Lorraine (-1,3 %), Saint-Eustache (-0,3 %), Deux-Montagnes (‑0,3 %) et Delson (-0,1 %).

Considérant que les municipalités présentant les plus fortes croissances démographiques dans la RMR de Montréal étaient souvent situées près de la frontière extérieure de celle-ci (voir le document de la série Recensement en bref intitulé Les municipalités les plus peuplées au Canada et présentant les croissances démographiques les plus élevées entre 2011 et 2016, les tendances récentes liées à la croissance démographique dans la RMR de Montréal présentent des signes d’étalement urbain.

Les cinq autres municipalités de la RMR de Montréal au sein desquelles la population a diminué étaient Richelieu (-4,2 %), Sainte-Anne-des-Plaines (-0,8 %), Sainte-Julie (-0,5 %), Otterburn Park (-0,3 %) et Sainte‑Thérèse (-0,1 %).

La municipalité à l’intérieur d’une RMR ayant présenté la décroissance démographique la plus élevée entre 2011 et 2016 était Mount Pearl (-5,5 %), située dans la RMR de St. John’s à Terre-Neuve-et-Labrador.

Deux municipalités situées à l’intérieur d’une RMR et au sein desquelles la population a diminué entre 2011 et 2016 étaient des municipalités centralesNote 2 : Saint John, Nouveau-Brunswick (-3,6 %) et Thunder Bay, Ontario (-0,4 %).

Quelques municipalités ayant présenté une décroissance démographique entre 2011 et 2016 étaient situées en Ontario : Central Elgin (-1,1 %) et Strathroy-Caradoc (-0,5 %) dans la RMR de London, Tecumseh (-1,6 %) dans la RMR de Windsor, Douro-Dummer (-1,4 %) dans la RMR de Peterborough, Thunder Bay dans la RMR de Thunder Bay (-0,4 %), et Port Colborne (-0,6 %) dans la RMR de St. Catharines–Niagara.

Aucune municipalité à l’intérieur d’une RMR située dans les provinces des Prairies ou en Nouvelle-Écosse n’a enregistré de décroissance de la population entre 2011 et 2016.

Tableau 2
Population et croissance démographique des municipalités (subdivisions de recensement) d'au moins 5 000 habitantsTableau 2 Note 1 situées dans les régions métropolitaines de recensement et présentant une décroissance de la population, Canada, 2011 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Population et croissance démographique des municipalités (subdivisions de recensement) d'au moins 5 000 habitants situées dans les régions métropolitaines de recensement et présentant une décroissance de la population. Les données sont présentées selon Rang (titres de rangée) et Nom de la municipalité, Province, RMR au sein de laquelle est située la municipalité, Population, 2011, 2016 et Croissance de 2011 à 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Rang Nom de la municipalité Province RMR au sein de laquelle est située la municipalité Population
2011 2016 Croissance de
2011 à 2016
nombre pourcentage
1 Mount Pearl Terre-Neuve-et-Labrador St. John's 24 284 22 957 -5,5
2 Kirkland Québec Montréal 21 253 20 151 -5,2
3 Richelieu Québec Montréal 5 467 5 236 -4,2
4 Saint John Nouveau-Brunswick Saint John 70 063 67 575 -3,6
5 Grand Bay-Westfield Nouveau-Brunswick Saint John 5 117 4 964 -3,0
6 Hampstead Québec Montréal 7 153 6 973 -2,5
7 Rosemère Québec Montréal 14 294 13 958 -2,4
8 Sainte-Anne-de-Bellevue Québec Montréal 5 073 4 958 -2,3
9 Rothesay Nouveau-Brunswick Saint John 11 892 11 659 -2,0
10 Tecumseh Ontario Windsor 23 610 23 229 -1,6
11 Dollard-Des Ormeaux Québec Montréal 49 637 48 899 -1,5
12 Douro-Dummer Ontario Peterborough 6 805 6 709 -1,4
13 Lorraine Québec Montréal 9 479 9 352 -1,3
14 L'Ancienne-Lorette Québec Québec 16 745 16 543 -1,2
15 Central Elgin Ontario London 12 743 12 607 -1,1
16 Chelsea Québec Ottawa–Gatineau 6 977 6 909 -1,0
17 Beaconsfield Québec Montréal 19 505 19 324 -0,9
18 Sainte-Anne-des-Plaines Québec Montréal 14 535 14 421 -0,8
19 Montréal-Ouest Québec Montréal 5 085 5 050 -0,7
20 Port Colborne Ontario St. Catharines–Niagara 18 424 18 306 -0,6
21 Sainte-Julie Québec Montréal 30 044 29 881 -0,5
22 Strathroy-Caradoc Ontario London 20 978 20 867 -0,5
23 West Vancouver Colombie-Britannique Vancouver 42 694 42 473 -0,5
24 Thunder Bay Ontario Thunder Bay 108 359 107 909 -0,4
25 Otterburn Park Québec Montréal 8 450 8 421 -0,3
26 Saint-Eustache Québec Montréal 44 154 44 008 -0,3
27 Deux-Montagnes Québec Montréal 17 552 17 496 -0,3
28 Sainte-Thérèse Québec Montréal 26 025 25 989 -0,1
29 Delson Québec Montréal 7 462 7 457 -0,1

Les lecteurs peuvent consulter deux séries de cartes thématiques détaillées présentant les taux de croissance démographique entre 2011 et 2016 : la première série montre la croissance des municipalités dans chaque province et territoire, la deuxième série montre la croissance dans les 35 RMR du Canada, selon les secteurs de recensement.

Parmi les 25 municipalités situées à l’extérieur des RMR et présentant une décroissance de la population, 17 sont situées dans les provinces de l’Atlantique ou au Québec

Le tableau 3 montre les 25 municipalités d’au moins 5 000 habitants situées à l’extérieur d’une RMR et qui ont présenté, entre 2011 et 2016, les décroissances démographiques les plus élevées. Vingt d’entre elles (quatre sur cinq, ou 80 %) étaient éloignées d’une RMR ou d’une AR. Les cinq autres étaient situées soit à l’intérieur d’une AR, soit près d’une RMR ou d’une AR.

Des 25 municipalités présentées dans le tableau 3, seulement huit étaient situées à l’extérieur des provinces de l’Atlantique ou du Québec : Espanola (-6,9 %), Kirkland Lake (-6,0 %), Elliot Lake (-5,3 %), Temiskaming Shores (-4,6 %) en Ontario; Flin Flon (Part) (-7,8 %) au Manitoba; Bonnyville (-12,9 %) et Westlock County (‑5,5 %) en Alberta; et Northern Rockies (-8,7%) en Colombie-Britannique.

Sept municipalités étaient situées au Québec, toutes éloignées d’une RMR ou d’une AR, soit Sainte-Anne-des-Monts (-7,2 %), La Malbaie (-6,7 %), Coaticook (-6,0 %), Mont-Joli (-5,8 %), La Sarre (-5,7 %), Louiseville (-4,9 %) et Lac-Mégantic (-4,7 %).

Sept municipalités étaient situées en Nouvelle-Écosse, dans deux régions différentes. La première région était située au nord de la RMR de Halifax, et comprenait les municipalités de Cumberland, Subd. B (-7,9 %), New Glasgow (-5,1 %), Pictou, Subd. A (-5,0 %) et de Pictou Subd. C (-4,8 %). La deuxième région était située à l’ouest de la RMR de Halifax, et incluait les municipalités de Queens (-5,6 %), Barrington (-5,0 %) et de Digby (-4,8 %).

Tableau 3
Population et croissance démographique des 25 municipalités d'au moins 5 000 habitantsTableau 3 Note 1 situées à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement présentant les plus fortes décroissances de la population, Canada, 2011 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Population et croissance démographique des 25 municipalités d'au moins 5 000 habitants situées à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement présentant les plus fortes décroissances de la population. Les données sont présentées selon Rang (titres de rangée) et Nom de la municipalité, Province, Nom de l'agglomération de recensement ou catégorie de zone d'influence métropolitaine, Population, 2011, 2016 et Croissance de 2011 à 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Rang Nom de la municipalité Province Nom de l'agglomération de recensement ou catégorie de zone d'influence métropolitaine Population
2011 2016 Croissance de
2011 à 2016
nombre pourcentage
1 Bonnyville Alberta Modérée 6 216 5 417 -12,9
2 Northern Rockies Colombie-Britannique Faible 5 290 4 831 -8,7
3 Cumberland, Subd. B Nouvelle-Écosse Faible 7 448 6 859 -7,9
4 Flin Flon (Part) Manitoba Faible 5 405 4 982 -7,8
5 Sainte-Anne-des-Monts Québec Faible 6 933 6 437 -7,2
6 Espanola Ontario Modérée 5 364 4 996 -6,9
7 Campbellton Nouveau-Brunswick AR de Campbellton 7 385 6 883 -6,8
8 La Malbaie Québec Faible 8 862 8 271 -6,7
9 Grand Falls / Grand-Sault Nouveau-Brunswick Faible 5 706 5 326 -6,7
10 Kirkland Lake Ontario Faible 8 493 7 981 -6,0
11 Coaticook Québec Modérée 9 255 8 698 -6,0
12 Mont-Joli Québec Modérée 6 665 6 281 -5,8
13 La Sarre Québec Modérée 7 719 7 282 -5,7
14 Queens Nouvelle-Écosse Faible 10 917 10 307 -5,6
15 Burton Nouveau-Brunswick Modérée 5 421 5 119 -5,6
16 Westlock County Alberta Modérée 7 644 7 220 -5,5
17 Elliot Lake Ontario AR d'Elliot Lake 11 348 10 741 -5,3
18 New Glasgow Nouvelle-Écosse AR de New Glasgow 9 562 9 075 -5,1
19 Pictou, Subd. A Nouvelle-Écosse Forte 6 397 6 075 -5,0
20 Barrington Nouvelle-Écosse Faible 6 994 6 646 -5,0
21 Louiseville Québec Modérée 7 517 7 152 -4,9
22 Pictou, Subd. C Nouvelle-Écosse AR de New Glasgow 8 867 8 443 -4,8
23 Digby Nouvelle-Écosse Faible 7 463 7 107 -4,8
24 Lac-Mégantic Québec Faible 5 932 5 654 -4,7
25 Temiskaming Shores Ontario Faible 10 400 9 920 -4,6

Sources des données, méthodes et définitions

Sources des données
Les données utilisées dans le cadre de cette analyse proviennent du Recensement de la population de 2016. Des informations additionnelles sur le recensement se trouvent dans le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98-304-X au catalogue.  

Méthodes
Le taux de croissance démographique présenté dans ce document est obtenu en calculant la différence entre la taille de la population établie lors des deux recensements, divisée par la population du premier recensement. Ce taux est exprimé en pourcentage.

Définitions
Veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue, pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les variables du recensement.

Renseignements supplémentaires

Des renseignements supplémentaires sur les chiffres de population et des logements se trouvent dans les Faits saillants en tableaux, no 98-402-X2016001 au catalogue; dans le Profil du recensement, no 98-316-X2016001 au catalogue; et dans la Série « Perspective géographique », no 98-404-X2016001 au catalogue.

Des cartes thématiques portant sur ce sujet sont également offertes pour diverses régions géographiques.

Il y a également deux vidéos offertes dans le Centre vidéo. Elles présentent un tour d'horizon historique de la population canadienne et de ses grandes régions métropolitaines.

Une infographie intitulée Croissance démographique au Canada, Recensement de la population de 2016 illustre également quelques-unes des principales conclusions, notamment la croissance démographique entre 2011 et 2016 pour le Canada, les provinces et les territoires ainsi que les six plus grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) au pays.

Pour obtenir des détails au sujet des concepts, des définitions et des variables utilisés dans le cadre du Recensement de la population de 2016, veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016 no 98-301-X au catalogue.

En plus des taux de réponse et d’autres renseignements relatifs à la qualité des données, le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98-304-X au catalogue, présente un aperçu des diverses étapes liées au recensement, incluant la détermination du contenu, l’échantillonnage, la collecte, le traitement des données, l’évaluation de la qualité, les règles de confidentialité ainsi que la diffusion.

Remerciements

Ce rapport a été élaboré par Laurent Martel et Stacey Hallman de la Division de la démographie de Statistique Canada, avec l’apport d’autres membres de cette division, et la collaboration du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division des registres statistiques et de la géographie, de la Division des opérations du recensement, et de la Direction des communications et de la diffusion.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :