Recensement en bref
Les logements au Canada


Date de diffusion : le 3 mai 2017

Faits saillants

  • En 2016, la majorité des logements privés occupés au Canada étaient des maisons individuelles non attenantes. Les maisons individuelles non attenantes représentaient 53,6 % de tous les types de logements en 2016. Cette proportion est à la baisse depuis les trois dernières décennies.
  • La proportion d'appartements, parmi l'ensemble des logements, était la plus élevée dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Montréal, de Vancouver et de Québec.
  • Toronto, où près de 3 logements sur 10 se trouvaient dans une tour d'habitation (immeuble de cinq étages ou plus), est la RMR qui a affiché la proportion la plus élevée d'appartements situés dans une tour d'habitation.
  • Dans la RMR de Montréal, 4 logements sur 10 se trouvaient dans des immeubles d'appartements de moins de cinq étages.
  • À Calgary et à Edmonton, deux des RMR ayant affiché les plus fortes croissances, les appartements représentaient une plus faible proportion de l'ensemble des logements, soit 25,4 % et 26,5 % respectivement.

Introduction

Un logement est un lieu où l'on passe son enfance, où l'on peut se reposer après une journée de travail et où l'on peut profiter de sa retraite. Nos besoins et nos préférences en matière de logement changent au fil du temps et diffèrent d'une région à l'autre.

Le présent article de la série Recensement en bref est le premier de deux diffusions portant sur le logement publiées dans le cadre du Recensement de 2016. Cet article présente des renseignements sur les types de logements dans lesquels vivent les Canadiens. Le deuxième article, dont la publication est prévue pour octobre 2017, portera sur les caractéristiques des logements, telles que l'accession à la propriété, les copropriétés (communément appelées condominiums) et les frais de logement, y compris les coûts des services publics et l'abordabilité.

On divise les logements en deux grandes catégories, soit les logements privés et les logements collectifs. Les logements privés sont classifiés en fonction de leur type de construction, par exemple, une maison individuelle non attenante, un appartement ou une maison mobile. Par opposition, les logements collectifs désignent les logements utilisés à des fins commerciales, institutionnelles ou communautaires.

Le Recensement de 2016 a dénombré 35,2 millions de personnes. Parmi celles qui habitaient au Canada en 2016, 98 % résidaient dans un logement privé et 2 % vivaient dans un logement collectif.

La majorité des logements privés au Canada sont des maisons individuelles non attenantes

La maison individuelle non attenante représente pour certains un symbole traditionnel de la classe moyenne, un rêve auquel aspirent bon nombre de Canadiens. Toutefois, un certain nombre de facteurs font obstacle à la capacité, voire au désir, des Canadiens de vivre dans ce type de logement. Pour ne nommer que quelques-uns des nombreux facteurs qui peuvent amener les Canadiens à vivre dans d'autres types de logements, citons la hausse des prix des logements, les contraintes associées à une longue distance par rapport au lieu de travail et le vieillissement de la population.

En 2016, la maison individuelle non attenante constituait toujours le type de logement le plus courant au Canada, représentant 53,6 %, ou 7,5 millions des 14,1 millions de logements privés occupés au Canada. En ce qui concerne la proportion restante, 18,0 % des logements se trouvaient dans des immeubles d'appartements de moins de cinq étages, 9,9 % se trouvaient dans un immeuble d'appartements de cinq étages ou plus, 5,6 % étaient des appartements dans un duplex et 12,9 % correspondaient à d'autres types de logements.

La proportion de maisons individuelles non attenantes parmi l'ensemble des logements a légèrement reculé par rapport à 2011 (55,0 %), et affiche une baisse depuis les trois dernières décennies. Cette baisse est particulièrement prononcée en Colombie-Britannique, où la proportion de maisons individuelles non attenantes a considérablement diminué, passant de plus de 60 % dans les années 1980 à 44,1 % en 2016.

En 2016, les maisons individuelles non attenantes représentaient moins de la moitié des logements privés occupés dans deux provinces, soit au Québec et en Colombie-Britannique. Les écarts observés au chapitre de la répartition des logements à l'échelle provinciale proviennent en grande partie de la répartition observée dans les grands centres urbains (régions métropolitaines de recensement ou RMR).

Ainsi, en 2016, les maisons individuelles non attenantes représentaient moins de la moitié des logements privés occupés dans 10 des 35 RMR du Canada, soit Vancouver, Montréal, Victoria, Toronto, Québec, Sherbrooke, Ottawa–Gatineau, Abbotsford–Mission, Trois-Rivières et Halifax. Dans ces grands centres urbains, une part importante des logements était constituée d'appartements dans des immeubles de moins de cinq étages et de cinq étages ou plus, de même que dans des duplex. Sur ce plan, la RMR qui a affiché la proportion d'appartements la plus élevée en 2016 est celle de Montréal, où ils représentaient 58,4 % de tous les logements, suivie de Vancouver (58,1 %) et de Québec (49,4 %). En fait, les cinq RMR de la province de Québec figuraient en tête de liste des RMR ayant la proportion d'appartements la plus élevée.

Cela dit, les RMR ne comptaient pas toutes une proportion élevée d'appartements. Par exemple, à Edmonton et à Calgary, deux des RMR ayant affiché les plus fortes croissances, les appartements représentaient une plus faible proportion de l'ensemble des logements, soit 26,5 % et 25,4 % respectivement.

À l'extérieur des RMR, les maisons individuelles non attenantes représentaient la vaste majorité des logements en 2016, soit 72,7 % de tous les logements privés occupés.

Tableau 1
Logements privés occupés et types de logements, selon la région, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Logements privés occupés et types de logements, selon la région, 2016. Logements privés occupés, Maisons individuelles non attenantes, Appartements dans un immeuble de cinq étages ou plus, Appartements dans un immeuble de moins de cinq étages, Appartements ou plain-pied dans un duplex et Autres logements, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Logements privés occupés Maisons individuelles non attenantes Appartements dans un immeuble de cinq étages ou plus Appartements dans un immeuble de moins de cinq étages Appartements ou plain-pied dans un duplex Autres logementsTableau 1 Note 1
nombre pourcentage
Canada 14 072 080 53,6 9,9 18,0 5,6 12,9
Terre-Neuve-et-Labrador 218 670 73,3 0,3 5,3 11,5 9,5
Île-du-Prince-Édouard 59 470 69,2 0,1 15,2 1,7 13,7
Nouvelle-Écosse 401 990 65,5 5,3 14,5 3,1 11,5
Nouveau-Brunswick 319 775 69,3 1,2 13,8 4,2 11,4
Québec 3 531 660 45,4 5,3 32,7 7,5 9,1
Ontario 5 169 175 54,3 17,2 10,1 3,4 15,0
Manitoba 489 050 67,8 8,0 13,7 1,4 9,1
Saskatchewan 432 625 72,7 2,4 13,2 2,2 9,5
Alberta 1 527 680 61,9 4,1 14,6 2,8 16,5
Colombie-Britannique 1 881 970 44,1 9,4 20,5 12,2 13,7
Yukon 15 215 62,0 0,3 11,6 4,0 22,1
Territoires du Nord-Ouest 14 980 57,6 3,0 15,9 2,6 20,9
Nunavut 9 815 44,3 1,1 13,3 1,8 39,5
Régions métropolitaines de recensement (RMR) 9 835 655 45,4 13,8 20,7 6,5 13,7
Régions à l’extérieur des RMR 4 236 425 72,7 0,9 11,8 3,5 11,0

La proportion de tours d'habitation est élevée à Toronto et à Vancouver

Les données de la dernière diffusion du recensement annoncées dans l'article du Quotidien du 8 février 2017 font ressortir la concentration élevée de Canadiens dans les 35 RMR du Canada. Les tours d'habitation (cinq étages ou plus) représentent peut-être le symbole le plus apparent de cette intensification de la population urbaine.

La RMR de Toronto est le centre urbain qui a affiché la proportion la plus élevée de logements dans des tours d'habitation en 2016. Dans cette RMR, près de 3 logements sur 10 se trouvaient dans des immeubles de cette taille. Venait ensuite la RMR de London, où 16,8 % des logements se trouvaient dans des immeubles de cinq étages ou plus, suivie de Vancouver, où cette proportion était de 16,7 %.

Montréal, la deuxième RMR en importance au Canada au chapitre de la taille, figurait au 12e rang de cette liste. Dans cette RMR, 8,8 % des logements se trouvaient dans des tours d'habitation; les appartements dans des immeubles de moins de cinq étages constituant le type de logement le plus courant (4 logements sur 10).

Les tendances en matière de construction de maisons individuelles non attenantes et d'appartements semblent suivre les tendances démographiques et les cycles économiques. En effet, les tendances relatives aux permis de bâtirNote 1 indiquent que le rythme de construction des appartements, et plus particulièrement des condominiums, s'est accéléré depuis le début des années 2000 et a dépassé le nombre de maisons individuelles non attenantes construites depuis 2012. De plus amples renseignements sur les copropriétés (condominiums) et la valeur des logements tirés du Recensement de 2016 seront diffusés le 25 octobre 2017.

Tableau 2
Logements privés occupés et types de logements, selon la région métropolitaine de recensement, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Logements privés occupés et types de logements, selon la région métropolitaine de recensement, 2016. Logements privés occupés, Maisons individuelles non attenantes, Appartements dans un immeuble de cinq étages ou plus, Appartements dans un immeuble de moins de cinq étages, Appartements ou plain-pied dans un duplex et Autres logements, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Logements privés occupés Maisons individuelles non attenantes Appartements dans un immeuble de cinq étages ou plus Appartements dans un immeuble de moins de cinq étages Appartements ou plain-pied dans un duplex Autres logementsTableau 2 Note 1
nombre pourcentage
Toronto (Ont.) 2 135 910 39,6 29,4 10,0 4,2 16,8
Montréal (Qc) 1 727 310 32,7 8,8 41,2 8,5 8,9
Vancouver (C.-B.) 960 890 29,4 16,7 25,2 16,3 12,5
Ottawa–Gatineau (Ont. et Qc) 535 500 44,8 14,0 14,1 2,9 24,1
Calgary (Alb.) 519 695 58,3 6,3 14,8 4,2 16,4
Edmonton (Alb.) 502 145 57,3 5,4 19,1 2,1 16,2
Québec (Qc) 361 890 41,2 6,1 37,1 6,2 9,4
Winnipeg (Man.) 306 550 62,0 12,0 16,8 1,7 7,5
Hamilton (Ont.) 293 345 56,3 15,5 8,3 2,6 17,3
London (Ont.) 206 450 55,9 16,8 10,1 2,5 14,7
Kitchener–Cambridge–Waterloo (Ont.) 200 495 55,2 11,0 13,1 3,0 17,8
Halifax (N.-É.) 173 460 49,9 12,1 21,3 3,6 13,1
St. Catharines–Niagara (Ont.) 168 485 66,7 5,8 11,4 3,7 12,3
Victoria (C.-B.) 162 715 39,5 6,4 27,2 15,7 11,2
Oshawa (Ont.) 138 960 65,6 7,6 7,4 3,7 15,7
Windsor (Ont.) 132 910 68,4 9,8 8,6 3,0 10,1
Saskatoon (Sask.) 115 285 60,5 3,7 19,9 4,8 11,1
Sherbrooke (Qc) 95 575 44,6 2,1 39,2 6,1 8,0
Regina (Sask.) 94 955 66,7 4,5 18,3 1,8 8,9
St. John’s (T.-N.-L.) 85 015 54,6 0,6 7,9 24,6 12,3
Kelowna (C.-B.) 81 380 52,1 2,1 21,2 9,2 15,4
Barrie (Ont.) 72 535 69,1 5,5 8,4 5,1 11,8
Trois–Rivières (Qc) 72 500 46,5 1,5 34,7 7,3 10,0
Saguenay (Qc) 72 480 50,9 1,6 23,9 12,9 10,7
Grand Sudbury (Ont.) 70 445 62,1 6,3 15,9 6,0 9,7
Kingston (Ont.) 67 915 57,7 12,8 13,1 3,1 13,3
Abbotsford–Mission (C.-B.) 62 630 45,4 1,7 21,6 20,5 10,9
Moncton (N.-B.) 61 770 55,5 2,2 19,5 5,1 17,6
Guelph (Ont.) 59 280 55,7 9,3 11,9 5,9 17,1
Saint John (N.-B.) 52 870 60,3 3,4 18,8 7,2 10,2
Thunder Bay (Ont.) 52 545 69,0 4,9 14,1 4,5 7,6
Brantford (Ont.) 52 530 66,9 7,4 8,8 3,1 13,8
Peterborough (Ont.) 50 530 69,1 5,0 12,3 5,4 8,1
Lethbridge (Alb.) 45 695 66,9 1,7 11,6 6,3 13,5
Belleville (Ont.) 43 000 68,9 5,9 13,6 2,3 9,3

Environ 1 % des Canadiens vivent dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées

Les logements collectifs conçus pour répondre aux besoins des Canadiens plus âgés, tels que les établissements de soins infirmiers et les résidences pour personnes âgées, jouent un rôle important dans le soutien qu'offre la société relativement aux besoins de logement des personnes âgées.

En 2016, 425 750 Canadiens, ou 1,2 % de la population du pays, vivaient dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées. Cette proportion variait légèrement d'une province à l'autre et dépassait habituellement 1 % de la population provinciale. À l'échelle provinciale, la proportion la plus élevée de la population vivant dans des logements collectifs adaptés aux personnes âgées a été observée au Québec (1,8 %). Dans les territoires, ces types de logements collectifs étaient beaucoup moins courants, 0,3 % des résidents des territoires vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées.

La proportion de la population vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées dépassait 1 %, et ce, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des RMR.

Compte tenu du vieillissement de la population, on peut s'attendre à ce que ce type de situation des particuliers dans le ménage prenne de l'ampleur au cours des années à venir.

Pour en savoir plus sur les personnes âgées vivant dans des logements collectifs, veuillez vous reporter à l'article de la série Recensement en bref intitulé Un portrait de la population âgée de 85 ans et plus en 2016 au Canada, no 98-200-X2016004 au catalogue.

Tableau 3
Population totale vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées, et pourcentage de ce groupe parmi la population totale vivant dans des logements, selon la région, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Population totale vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées, et pourcentage de ce groupe parmi la population totale vivant dans des logements, selon la région, 2016. Population vivant dans des logements, Population vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées et Population vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgées en pourcentage de la population totale vivant dans des logements, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population vivant dans des logements Population vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgéesTableau 3 Note 1 Population vivant dans des établissements de soins infirmiers ou dans des résidences pour personnes âgéesTableau 3 Note 1 en pourcentage de la population totale vivant dans des logements
nombre pourcentage
Canada 35 145 545 425 750 1,2
Terre-Neuve-et-Labrador 519 625 5 295 1,0
Île-du-Prince-Édouard 142 825 1 945 1,4
Nouvelle-Écosse 923 370 9 795 1,1
Nouveau-Brunswick 747 000 9 970 1,3
Québec 8 163 485 146 405 1,8
Ontario 13 444 510 133 470 1,0
Manitoba 1 278 240 15 970 1,2
Saskatchewan 1 098 280 13 350 1,2
Alberta 4 066 970 41 705 1,0
Colombie-Britannique 4 647 815 47 510 1,0
Yukon 35 815 175 0,5
Territoires du Nord-Ouest 41 700 135 0,3
Nunavut 35 920 35 0,1
Régions métropolitaines de recensement (RMR) 24 939 815 280 495 1,1
Régions à l’extérieur des RMR 10 205 730 145 255 1,4

Sources des données, méthodes et définitions

Sources des données

Les données utilisées dans le cadre de cette analyse proviennent du Recensement de la population de 2016. Des informations additionnelles sur le recensement se trouvent dans le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98-304-X au catalogue.

Des renseignements spécifiques sur la qualité et la comparabilité des données du recensement sur les types de logements se trouvent dans le Guide de référence sur le type de construction résidentielle et les logements collectifs, Recensement de la population, 2016, no 98-500-X2016002 au catalogue.

Méthodes

Arrondissement aléatoire et répartitions en pourcentage : Afin de protéger le caractère confidentiel des renseignements recueillis lors du Recensement de 2016, on applique une méthode aux données qui consiste à arrondir de façon aléatoire les valeurs présentées dans les cellules individuelles. Par conséquent, lorsque ces données sont totalisées ou regroupées, la valeur totale peut ne pas correspondre à la somme des valeurs individuelles, étant donné que le total et les totaux partiels sont arrondis séparément. De même, la somme des répartitions en pourcentage, qui sont calculées à partir de données arrondies, ne correspond pas nécessairement à 100 %.

En raison de l'arrondissement aléatoire, les chiffres et les pourcentages peuvent varier légèrement d'un produit de recensement à un autre, comme les documents analytiques, les faits saillants en tableaux et les tableaux de données.

Définitions

Permis de bâtir : Autorisation finale d'entreprendre la construction d'un immeuble. Il est accordé par une autorité publique en réponse à une demande faite par un entrepreneur et en fonction d'un plan de construction spécifique.

Veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue, pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les variables du recensement.

Renseignements supplémentaires

Des renseignements supplémentaires sur les types de logements se trouvent dans les Faits saillants en tableaux, no 98-402-X2016003 au catalogue; dans les Tableaux de données, nos 98-400-X2016012 à 98-400-X2016021 au catalogue; dans le Profil du recensement, no 98-316-X2016001 au catalogue; et dans la Série « Perspective géographique », no 98-404-X2016001 au catalogue.

Une infographie intitulée Les logements au Canada, Recensement de la population de 2016 illustre les types de construction résidentielle des logements privés au Canada.

Pour obtenir des détails au sujet des concepts, des définitions et des variables utilisés dans le cadre du Recensement de la population de 2016, veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue.

En plus des taux de réponse et d'autres renseignements relatifs à la qualité des données, le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98-304-X au catalogue, présente un aperçu des diverses étapes liées au recensement, incluant la détermination du contenu, l'échantillonnage, la collecte, le traitement des données, l'évaluation de la qualité, les règles de confidentialité ainsi que la diffusion.

Remerciements

Ce rapport a été élaboré par Sandrine LeVasseur, Christine Laporte et Andrew Heisz de la Division de la statistique du revenu de Statistique Canada, avec la collaboration du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division des opérations du recensement, et de la Direction des communications et de la diffusion.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :