Recensement en bref
Les enfants issus de l’immigration : un pont entre les cultures


Date de diffusion : le 25 octobre 2017

Faits saillants

  • En 2016, près de 2,2 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans avaient au moins un parent né à l’étranger, ce qui représente 37,5 % de la population totale d’enfants.
  • Les enfants issus de l’immigration pourraient représenter entre 39 % et 49 % de la population totale d’enfants en 2036.
  • Les pays de l’ascendance de près de la moitié des enfants issus de l’immigration se situaient en Asie et moins du quart en Europe ou aux États‑Unis.
  • Près de 15 % des enfants issus de l’immigration vivaient au sein d’un ménage composé d’au moins trois générations.
  • Plus du tiers des enfants issus de l’immigration parlaient uniquement une langue officielle à la maison comparativement à moins de 10 % de leurs parents.

Introduction

La croissance de la population immigrante et l’évolution des pays sources d’immigration au fil des décennies ont entraîné une diversification croissante des caractéristiques ethnoculturelles de la population canadienne. Cette diversité s’observe de plus en plus dans nos garderies et nos écoles où se côtoie l’ensemble des enfants canadiens.

Les enfants issus de l’immigration contribuent en quelque sorte à jeter des ponts entre les immigrants adultes qui sont venus s’établir au Canada et le reste de la population. D’un côté, ces enfants nés au Canada ou ayant immigré à un jeune âge au pays apprennent les valeurs, les normes sociales et les langues officielles du pays d’accueil par l’intermédiaire de l’école, des amis et du voisinage. D’un autre côté, ces enfants connaissent les valeurs et les pratiques culturelles spécifiques au pays d’origine de leurs parents par l’entremise de leur famille, leur communauté culturelle, mais aussi grâce à leur propre expérience dans leur pays d’origine.  

C’est donc comme héritiers de ce double bagage culturel que ces enfants vont grandir, continuer à étudier et éventuellement intégrer le marché du travail canadien.

Nous présentons ici quelques caractéristiques individuelles, du ménage et linguistiques relatives à cette population. Ces caractéristiques permettent d’illustrer la diversité de la population d’enfants, comment ceux‑ci sont exposés à la culture d’origine de leurs parents, mais aussi la façon dont ils absorbent les éléments culturels de leur environnement immédiat en dehors de la famille.

Les enfants issus de l’immigration : hier, aujourd’hui et demain

En 2016, près de 2,2 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans vivant dans des ménages privés sont nés à l’étranger (première génération), ou avaient au moins un parent né à l’étranger (deuxième génération), ce qui représentait 37,5 % de la population totale d’enfants canadiens. En 2011, cette proportion était de 34,6 %.

En 1891, la toute première fois où les questions sur le lieu de naissance des parents ont été posées dans le cadre du recensement, la population d’enfants issus de l’immigration se chiffrait à 466 000. Cette population constituait 26,6 % de l’ensemble des enfants âgés de moins de 15 ans de l’époque, soit 11 points de pourcentage de moins qu’aujourd’hui.

Si les tendances actuelles d’immigration se maintiennent, le nombre d’enfants issus de l’immigration devrait s’accroître au cours des prochaines années. Cette population devrait représenter entre 39,3 % et 49,1 % de l’ensemble de la population totale d’enfants âgés de moins de 15 ans vivant au Canada en 2036Note 1.

C’est la population d’enfants nés au Canada de deux parents nés à l’étranger qui devrait connaître la hausse la plus importante. Selon le scénario de référence des projections de Statistique Canada, cette population se chiffrerait entre 1,3 et 2,0 millions d’enfants en 2036.

Graphique 1 Pourcentage de personnes issues de l’immigration au sein de la population âgée de moins de 15 ans selon le statut des générations, Canada, 1891 à 2016, et projections de 2021 à 2036 selon le scénario de référence (aire ombragée)

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Année de recensement (titres de rangée) et 1891, 1921, 1931, 1971, 2001, 2006, 2011, 2016, 2021, 2026, 2031 et 2036, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année de recensement 1891 1921 1931 1971 2001 2006 2011 2016 2021 2026 2031 2036
pourcentage
Première génération 3,8 6,5 4,6 4,4 6,0 6,8 7,9 8,3 8,0 8,0 8,2 8,4
Deuxième génération — deux parents nés à l'étranger 9,6 22,7 21,8 9,8 13,6 15,8 16,9 18,7 20,4 22,2 24,1 26,0
Deuxième génération — un parent né à l'étranger 13,2 9,5 13,2 8,0 8,9 8,9 9,8 10,5 10,7 11,3 12,0 12,7
Total, enfants issus de l'immigration 26,6 38,7 39,6 22,3 28,5 31,6 34,6 37,5 39,1 41,5 44,3 47,2

Près de trois enfants sur dix sont de deuxième génération au Canada

La majorité des immigrants arrivent au Canada au début de leur vie adulte et ont généralement des enfants après s’être établis au pays.

La population d’enfants se distingue toutefois de la population d’adultes de deux façons : d’une part, par son pourcentage plus faible de personnes nées à l’étranger (8,3 % chez les enfants, comparativement à 27,0 % chez les adultes) et, d’autre part, par son pourcentage plus élevé de personnes nées au Canada d’au moins un parent né à l’étranger (29,2 % de l’ensemble des enfants, comparativement à 15,4 % chez la population adulte).

Tableau 1
Répartition (en pourcentage) de la population selon le statut des générations et le groupe d’âge, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Répartition (en pourcentage) de la population selon le statut des générations et le groupe d’âge. Les données sont présentées selon Statut des générations (titres de rangée) et Âge, 0 à 14 ans et 15 ans et plus, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Statut des générations Âge
0 à 14 ans 15 ans et plus
pourcentage
Total — Statut des générations 100,0 100,0
Première génération 8,3 27,0
Deuxième génération — deux parents nés à l'étranger 18,7 8,1
Deuxième génération — un parent né à l'étranger, l'autre né au Canada 10,5 7,3
Troisième génération ou plus 62,5 57,6

Les enfants : reflet de la nouvelle immigration

Les enfants issus de l’immigration se distinguent aussi des adultes en ce qui a trait au pays de leur ascendance; ce qui reflète les différents lieux de naissance des immigrants au cours des dernières décennies. Des tendances similaires sont observées chez les jeunes adultes (les 15 à 34 ans).

Les pays de l’ascendance de la majorité des enfants âgés de moins de 15 ans, soit 74,0 %, étaient situés en Asie, en Amérique (excluant les États‑Unis) ou en Afrique. Par contre, chez les 15 à 34 ans, ce pourcentage se chiffrait à 68,4 %.

En ce qui a trait aux adultes plus âgés issus de l’immigration, cette composition se caractérise par une représentation plus importante des pays européens et des États‑Unis. Près de la moitié (46,1 %) de la population âgée de 35 à 64 ans et près de 70 % de la population âgée de 65 ans et plus provenaient de l’Europe et des États‑Unis.

Graphique 2 Répartition (en pourcentage) de la population issue de l’immigration, selon le groupe d’âge et la région de l'ascendance, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 2
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et 0 à 14 ans, 15 à 34 ans, 35 à 64 ans et 65 ans et plus, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge 0 à 14 ans 15 à 34 ans 35 à 64 ans 65 ans et plus
pourcentage
Europe 18,5 25,2 41,2 60,6
États-Unis 6,4 5,3 4,8 8,3
Amérique (excluant les États-Unis) 14,5 13,5 10,3 6,4
Afrique 12,6 8,4 6,3 2,6
Asie (y compris le Moyen-Orient) 47,0 46,5 36,4 21,6
Océanie et autres 1,1 1,1 0,8 0,6

Près de 15 % des enfants issus de l’immigration vivaient au sein d’un ménage multigénérationnel

Les enfants issus de l’immigration proviennent de pays ayant des caractéristiques culturelles qui sont souvent différentes de celles de la majorité de la population du Canada, par exemple la langue, la religion, les habitudes alimentaires et les relations intergénérationnelles.

L’environnement familial constitue le principal vecteur de transmission de la culture d’origine aux enfants. Plus un ménage est composé de personnes apparentées, plus la transmission de la culture d’origine est efficaceNote 2. Les systèmes familiaux qui existent traditionnellement dans le pays d’origine d’une majorité d’immigrants vivant au Canada se caractérisent par la cohabitation de plusieurs générations au sein du même ménageNote 3.

Ce sont les enfants nés au pays et ayant au moins un parent né à l’étranger (deuxième génération au Canada) qui étaient les plus susceptibles de vivre au sein d’un ménage multigénérationnel. En 2016, 18,2 % des enfants nés au Canada de deux parents nés à l’étranger et 9,5 % des enfants nés au Canada dont un seul parent est né à l’étranger vivaient dans des ménages multigénérationnels.

En comparaison, 6,4 % des enfants nés à l’étranger (première génération au Canada) vivaient au sein d’un ménage multigénérationnel, un pourcentage identique à celui observé chez les enfants nés au Canada dont les deux parents sont nés au Canada (troisième génération ou plus au Canada).

Graphique 3 Proportion de la population âgée de moins de 15 ans vivant dans un ménage multigénérationnel, selon le statut des générations, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 3
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Statut des générations
(titres de rangée) et Pourcentage(figurant comme en-tête de colonne).
Statut des générations
Pourcentage
Première génération 6,4
Deuxième génération :
deux parents nés à l'étranger
18,2
Deuxième génération :
un parent né à l'étranger
9,5
Troisième génération ou plus 6,4

Plus du tiers des enfants issus de l’immigration parlent uniquement une langue officielle à la maison comparativement à moins de 10 % de leurs parents

Les études sur les langues des immigrants s’intéressent généralement à l’intégration linguistique de ces immigrantsNote 4. Elles mettent aussi l’accent sur la transmission de la langue des parents aux enfantsNote 5. Toutefois, on mentionne rarement le fait que les enfants sont des agents d’intégration linguistique pour leurs parents, soit parce que les parents les incitent à parler les langues du pays d’accueil à la maison afin de favoriser leur réussite scolaire, soit parce que les enfants introduisent ces langues au sein du ménage par l’entremise de l’école et des amis.

En 2016, dans les familles de recensement où au moins un parent est né à l’étranger et dont la langue maternelle est une langue immigrante, les enfants âgés de moins de 15 ans issus de l’immigration parlaient uniquement le français ou l’anglais à la maison dans une plus forte proportion que leurs parents.

Les pratiques linguistiques varient toutefois selon la structure de la famille de recensement.

L’usage des langues officielles à la maison est beaucoup plus répandu au sein des familles monoparentales et des familles où un seul des deux parents est né à l’étrangerNote 6 qu’il ne l’est chez les familles où les deux parents sont nés à l’étranger. D’un côté, les enfants sont proportionnellement plus nombreux que les parents à utiliser uniquement le français ou l’anglais à la maison. D’un autre côté, les parents nés à l’étranger sont proportionnellement plus nombreux que leurs enfants à parler une langue immigrante en combinaison avec une langue officielle à la maison.

Dans les familles biparentales où un seul parent est né à l’étranger, le fait que l’autre parent soit Canadien de naissance fait en sorte que l’adoption d’une langue officielle au foyer va de soi dans la plupart des cas, ce qui freine par le fait même l’apprentissage et l’usage de la langue immigrante chez ces enfants.

Dans les familles composées de deux parents nés à l’étranger et ayant la même langue maternelle immigrante, l’utilisation d’une langue immigrante en combinaison avec une langue officielle est importante tant chez les parents (64,0 %) que chez leurs enfants (53,2 %). Toutefois, une constante demeure : les enfants parlaient uniquement l’anglais ou le français dans une plus forte proportion que leurs parents. Chez ces enfants, 24,4 % parlaient seulement une langue officielle à la maison, un pourcentage dix fois plus élevé que dans le cas de leurs parents (2,5 %). À l’inverse, 22,3 % de ces enfants parlaient uniquement une langue non officielle à la maison, comparativement à 33,5 % de leurs parents.

Graphique 4 Répartition (en pourcentage) de la population des familles immigrantes selon la langue parlée à la maison et le type de famille, pour les enfants âgés de moins de 15 ans et leur(s) parent(s) dont la langue maternelle est une langue immigrante, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 4
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4 Familles dont les deux parents sont nés à l'étranger, Famille dont un seul des deux parents est né à l’étranger, Parent monoparental né à l'étranger, Enfant et Parent, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Familles dont les deux parents sont nés à l'étranger Famille dont un seul des deux parents est né à l’étranger Parent monoparental né à l'étranger
Enfant Parent Enfant Parent Enfant Parent
pourcentage
Langue non officielle uniquement 22,3 33,5 3,9 4,2 17,4 29,1
Langues officielle et non officielle 53,2 64,0 27,7 62,6 45,2 60,1
Langue officielle uniquement 24,4 2,5 68,5 33,1 37,4 10,9

Sources des données, méthodes et définitions

Sources des données

Les données utilisées dans le cadre de cette analyse proviennent du Recensement de la population de 2016. Des informations additionnelles sur le recensement se trouvent dans le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98‑304‑X au catalogue.

Des renseignements précis sur la qualité et la comparabilité des données du recensement sur l’immigration se trouvent dans le Guide de référence sur le lieu de naissance, le statut des générations, la citoyenneté et l'immigration, Recensement de la population, 2016, no 98‑500‑X2016007 au catalogue.

Méthodes

Arrondissement aléatoire et répartitions en pourcentage : Afin de protéger le caractère confidentiel des renseignements recueillis lors du Recensement de 2016, on applique une méthode aux données qui consiste à arrondir de façon aléatoire les valeurs présentées dans les cellules individuelles. Par conséquent, lorsque ces données sont totalisées ou regroupées, la valeur totale peut ne pas correspondre à la somme des valeurs individuelles, étant donné que le total et les totaux partiels sont arrondis séparément. De même, la somme des répartitions en pourcentage, qui sont calculées à partir de données arrondies, ne correspond pas nécessairement à 100 %.

En raison de l’arrondissement aléatoire, les chiffres et les pourcentages peuvent varier légèrement d’un produit de recensement à un autre, comme les documents analytiques, les faits saillants en tableaux et les tableaux de données.

Définitions

Dans ce document, on étudie les enfants, soit la population en âge de fréquenter les garderies et les écoles primaires et secondaires en 2016. Pour cette raison, le présent document porte sur la population âgée de 0 à 14 ans.

Les enfants issus de l’immigration sont définis à partir du statut des générations, qui a été dérivé à partir des questions sur le lieu de naissance du répondant et du lieu de naissance des parents. Les enfants issus de l’immigration sont composés de trois groupes: les enfants nés à l’étranger, les enfants nés au Canada de deux parents nés à l’étranger et les enfants nés au Canada d’un parent né au Canada et d’un parent né à l’étranger. Les autres enfants appartiennent à la troisième génération ou plus : ces enfants sont nés au Canada de deux parents également nés au Canada.

Le pays de l’ascendance est aussi dérivé à partir des questions sur le lieu de naissance du répondant et du lieu de naissance des parents. Dans le cas des personnes nées à l’étranger, il correspond au pays où la personne est née. Dans le cas des personnes nées au Canada et dont au moins un parent est né à l’étranger, il correspond au pays où ce parent est né. Dans les cas où le pays de naissance des deux parents nés à l’étranger est différent, celui de la mère a été privilégié.

Ménage multigénérationnel désigne un ménage comptant au moins trois générations, à savoir les grands‑parents, les parents et les enfants d’une même lignée familiale vivant sous le même toit.

Langue immigrante désigne une langue (autre que le français et l’anglais, langues officielles nationales) dont la présence au Canada est initialement due à l’immigration postérieure à la colonisation française et anglaise. Outre le français et l’anglais, cette expression exclut les langues autochtones et les langues des signes. L’expression « langue immigrante » ne doit donc pas être confondue avec la notion de langue des immigrants.

Famille immigrante désigne la famille de recensement dont au moins un conjoint ou parent est né à l’étranger.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet des concepts, des définitions et des variables utilisés dans le cadre du Recensement de la population de 2016, veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98‑301‑X au catalogue.

Renseignements supplémentaires

Des analyses supplémentaires sur l’immigration et la diversité ethnoculturelle se trouvent dans l'article du Quotidien du 25 octobre 2017 et dans les articles Recensement en bref intitulés Les origines ethniques et culturelles des Canadiens : le portrait d’un riche héritage, no 98‑200‑X2016016 au catalogue et L’intégration linguistique des immigrants et les populations de langue officielle au Canada, no 98‑200‑X2016017 au catalogue.

Des renseignements supplémentaires sur l’immigration et la diversité culturelle se trouvent dans les Faits saillants en tableaux, no 98‑402‑X2016007 au catalogue; dans les Tableaux de données nos 98‑400‑X2016184 à 98‑400‑X2016215; dans le Profil du recensement, no 98‑316 ‑X2016001 au catalogue; et dans la Série « Perspective géographique », no 98‑404 ‑X2016001 au catalogue.

Une vidéo présentant un bref portrait historique des changements dans les pays sources de l’immigration au Canada est offerte dans le Centre vidéo.

Deux infographies sont également disponibles. L’infographie intitulée La population des immigrants au Canada illustre quelques‑unes des principales conclusions, notamment sur les lieux de naissance des immigrants et des immigrants récents au Canada, tandis que l’autre infographie intitulée Les portes d’admission des immigrants au Canada illustre les principaux programmes d’admission dans lesquels les immigrants ont été reçus au Canada depuis 1980.

Pour obtenir des détails au sujet des concepts, des définitions et des variables utilisés dans le cadre du Recensement de la population de 2016, veuillez consulter le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98‑301‑X au catalogue.

En plus des taux de réponse et d’autres renseignements relatifs à la qualité des données, le Guide du Recensement de la population, 2016, no 98‑304‑X au catalogue, présente un aperçu des diverses étapes liées au recensement, incluant la détermination du contenu, l’échantillonnage, la collecte, le traitement des données, l’évaluation de la qualité, les règles de confidentialité ainsi que la diffusion.

Remerciements

Ce rapport a été élaboré par René Houle et Hélène Maheux de la Division de la statistique sociale et autochtone de Statistique Canada, avec l’apport de Mireille Vézina, de Jean‑Pierre Corbeil et d’autres membres de cette division, et la collaboration du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division des opérations du recensement, et de la Direction des communications et de la diffusion.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :