Rapport technique sur l'échantillonnage et la pondération, Recensement de la population, 2016
1. Collecte des données du recensement

 

L'étape de la collecte des données du Recensement de 2016 visait à faire en sorte que chacun des 15,4 millions de logements du Canada soit dénombré et que, pour chaque logement occupé, le ménage correspondant remplisse un questionnaire du recensement. Le recensement visait l'ensemble de la population du Canada, qui comprend les citoyens canadiens (de naissance ou par naturalisation), les immigrants reçus et les résidents non permanents, ainsi que les membres de leur famille vivant sous le même toit. Les résidents non permanents sont les personnes qui vivent au Canada et qui sont titulaires d'un permis de travail ou d'études, ou qui demandent le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille qui vivent avec eux.

Le recensement dénombrait également les citoyens canadiens et les immigrants reçus qui étaient temporairement à l'extérieur du pays le jour du recensement, y compris les fonctionnaires fédéraux et provinciaux ou territoriaux en poste à l'extérieur du Canada, le personnel des ambassades canadiennes à l'étranger, les membres des Forces canadiennes en poste à l'étranger et les Canadiens qui se trouvaient à bord de navires marchands.

1.1 Méthodologie de collecte

Depuis le Recensement de 2011, une nouvelle méthodologie de collecte est utilisée pour la collecte du recensement. Appelée méthodologie par vagues, cette méthode consiste à communiquer avec les ménages non répondants à des moments clés afin de leur rappeler de participer au recensement et de les inciter à remplir le questionnaire. À chaque vague de contact, les renseignements nécessaires à la réponse sont fournis aux ménages. Cette méthode, qui s'inscrit dans un contexte où chaque ménage canadien est tenu par la loi de répondre aux questions du recensement, est conçue de façon à encourager la réponse hâtive par Internet tout en atténuant le risque de diminution de la réponse totale et le besoin de suivis coûteux en personne.

Cette méthodologie diffère selon le mode de collecte utilisé pour distribuer les documents du recensement pour une région donnéeNote 1. Ces modes de collecte sont décrits à la section suivante. En 2016, les ménages canadiens pouvaient répondre par Internet, en remplissant un questionnaire papier (retour par la poste) ou en communiquant avec l'Assistance téléphonique du recensement.

1.1.1 Modes de collecte : livraison des questionnaires du recensement

Les trois modes de collecte utilisés au recensement canadien sont l'envoi par la poste, le listage/livraison et le recensement par interview. Afin d'organiser la collecte du recensement le plus efficacement possible, le territoire du Canada est divisé en petites unités géographiques appelées unités de collecte (UC). Au Recensement de 2016, on comptait environ 46 000 UC au Canada. Il y a cinq types d'UC et un des trois modes de collecte est assigné à chacun. Ainsi, le même mode de collecte est utilisé pour tous les logements d'une UC.

Tableau 1.1.1.1
Mode de collecte selon le type d'unité de collecte
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mode de collecte selon le type d'unité de collecte. Les données sont présentées selon Type d'unité de collecte (titres de rangée) et Mode de collecte (figurant comme en-tête de colonne).
Type d'UC Mode de collecte
Envoi par la poste Envoi par la poste
Listage/livraison Listage/livraison
Recensement par interview Recensement par interview
Logements collectifs Listage/livraison
Réserves Recensement par interview

Les différents modes de collecte sont décrits ici.

1.1.1.1 Envoi par la poste

Dans les UC dont le mode de collecte est l'envoi par la poste, on a recours au système postal pour envoyer le matériel du recensement. Ce type d'envoi permet une distribution efficace et coordonnée, sans avoir à recruter et à former un effectif important d'agents recenseurs. Les UC d'envoi par la poste sont typiquement dans les régions urbaines. Bien que ce type d'UC couvre maintenant environ 82 % des logements au Canada, il représente seulement une très petite partie de la superficie du territoire. Le quart des logements privés provenant de ces UC sont sélectionnés pour recevoir un questionnaire détaillé; les autres logements reçoivent un questionnaire abrégé.

1.1.1.2 Listage/livraison

Les UC dont le mode de collecte est le listage/livraison sont typiquement des régions rurales. Dans ces régions, des agents recenseurs effectuent le listage des logements et font la livraison du matériel du recensement. Environ 17 % des logements du Canada se trouvent dans ce type d'UC, qui couvre une partie importante de la superficie du territoire. Le quart des logements privés provenant de ces UC sont sélectionnés pour recevoir un questionnaire détaillé. Ce mode de collecte est aussi utilisé pour les UC de logements collectifs.

1.1.1.3 Recensement par interview

Les UC dont le mode de collecte est le recensement par interview sont soit des réserves indiennes, soit des UC situées dans des endroits éloignés ou difficiles d'accès. Afin de limiter le nombre de déplacements souvent coûteux et logistiquement complexes des agents recenseurs pour faire des suivis à ces endroits, ces derniers ne se limitent pas à faire le listage des logements, mais remplissent aussi immédiatement le questionnaire avec chacun des ménages. Ce type d'UC couvre un peu plus de la moitié de la superficie du territoire du Canada, mais seulement environ 1 % des logements. Tous les logements privés de ces UC reçoivent un questionnaire détaillé.

1.1.2 Méthodologie par vagues du recensement

La méthodologie par vagues a été conçue de façon à encourager la réponse par Internet tout en offrant une alternative aux ménages qui ne souhaitent pas remplir leur questionnaire par Internet. Cette approche par vagues comporte de nombreux avantages pour minimiser la non-réponse et augmenter le nombre de réponses par Internet, ce qui accélère l'enregistrement des questionnaires, facilite l'enchaînement des questions et la saisie des données, et ultimement augmente la qualité.

La méthodologie par vagues s'applique de façon différente selon le mode de collecte. Les UC ont donc été regroupées selon le mode de collecte, et une variante de la méthodologie par vagues a été développée pour chacun des trois groupes. En raison de la nature même des UC de recensement par interview, une méthodologie à une seule vague a été adoptée pour ces unités. Les sections suivantes ainsi que la figure 1.1.2.1 donnent un aperçu de la méthodologie par vagues qui a été utilisée pour le Recensement de 2016.

Figure 1.1.2.1 Aperçu de la méthodologie par vagues du Recensement de 2016

Description de la figure 1.1.2.1

La figure 1.1.2.1 donne un aperçu de la méthodologie par vagues qui a été utilisée pour le Recensement de 2016. Elle est divisée en trois groupes : les unités de collecte (UC) d'envoi par la poste (représentant 82 % des UC), les UC de listage/livraison (représentant 17 % des UC) et les UC de recensement par interview (représentant 1 % des UC).

UC d'envoi par la poste :

La méthodologie de collecte pour les UC d'envoi par la poste comprenait quatre vagues. La première vague consistait en l'envoi d'une lettre seulement, livrée une semaine avant le jour du recensement, soit le 2 mai 2016. À la deuxième vague, soit du 11 au 13 mai, une lettre de rappel a été envoyée à tous les ménages non répondants de la première vague. Du 19 au 26 mai, à la troisième vague, un questionnaire papier a été envoyé aux ménages non répondants. De plus, une lettre accompagnait le questionnaire et mentionnait que ce dernier devait être dûment rempli au plus tard le 31 mai 2016, sinon un agent recenseur allait communiquer avec le ménage par téléphone ou en personne pour remplir le questionnaire. La quatrième vague, qui a débuté le 1er juin 2016, était le suivi des cas de non-réponse (SCNR) sur le terrain et comprenait aussi un rappel téléphonique automatisé.

UC de listage/livraison :

À la première vague, des agents recenseurs ont livré un questionnaire papier à tous les logements dans ces UC du 2 au 9 mai 2016. À la deuxième vague, du 11 au 13 mai, tous les logements dans ces UC ont reçu une carte de remerciement/rappel par la poste. La troisième vague, soit la dernière, consistait à passer directement au suivi des cas de non-réponse sur le terrain à partir du 20 mai.

UC de recensement par interview :

Des agents recenseurs ont rempli un questionnaire avec chacun des ménages de ces UC à la première vague, c.-à-d. du 2 au 9 mai 2016.

NR = non-répondants
SCNR = suivi des cas de non-réponse.
Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 2016.

1.1.2.1 Unités de collecte d'envoi par la poste

Dans les UC d'envoi par la poste, la première vague a consisté en l'envoi d'une lettre seulement et dans laquelle on demandait aux ménages de remplir le questionnaire en ligne au moyen du code d'accès sécurisé (CAS) qui leur était fourni ou d'utiliser un système automatisé accessible à partir d'un numéro de téléphone sans frais pour demander qu'un questionnaire papier leur soit envoyé par la poste. Les lettres de la vague 1 ont été livrées par le système postal une semaine avant le jour du recensement, soit le 2 mai 2016.

La deuxième vague a consisté en une lettre de rappel envoyée à tous les ménages non répondants de la vague 1 à une certaine date selon la région. Cette lettre rappelait aux ménages qu'ils étaient tenus par la loi de répondre au recensement. Elle comprenait aussi le CAS et le numéro de téléphone sans frais, tout comme la lettre de la première vague. Elle a été envoyée aux ménages du 11 au 13 mai.

À la troisième vague, du 19 au 26 mai, on a envoyé un questionnaire papier aux ménages non répondants. Les ménages pouvaient toujours répondre en ligne au moyen d'un CAS fourni sur la page couverture du questionnaire. De plus, une lettre accompagnait le questionnaire et mentionnait que si le questionnaire n'était pas dûment rempli au 31 mai 2016, un agent recenseur allait communiquer avec le ménage par appel téléphonique ou en personne pour remplir le questionnaire. La lettre mentionnait aussi que si le ménage refusait de répondre aux questions du recensement, le dossier pouvait être déféré au Service des poursuites pénales du Canada, qui prendrait alors les mesures qui s'imposent en vertu de la Loi sur la statistique.

La quatrième vague, qui a débuté le 1er juin 2016, a été le suivi des cas de non-réponse (SCNR) sur le terrain, et incluait aussi un rappel téléphonique automatisé au début de la période de suivi. Le SCNR est décrit à la section 1.1.3 de ce document.

1.1.2.2 Unités de collecte de listage/livraison

Dans les UC des secteurs de listage/livraison, une variante de la méthodologie par vagues a été utilisée. À la première vague, des agents recenseurs ont livré un questionnaire papier à tous les logements dans ces UC entre le 2 et le 9 mai. Ce questionnaire était assorti également d'un CAS, donnant ainsi l'option au ménage de répondre par Internet.

À la deuxième vague, du 11 au 13 mai, tous les logements dans ces UC ont reçu par la poste une carte de remerciement/rappel, peu importe qu'ils aient déjà répondu ou non, car il n'est généralement pas possible dans ces régions de faire un envoi postal à des adresses de voirie précises sans le nom de l'occupant.

Finalement, la dernière vague consistait à passer directement au suivi des cas de non-réponse sur le terrain à partir du 20 mai.

1.1.3 Suivi des cas de non-réponse

Comme mentionné à la section précédente, la dernière vague de la méthodologie par vagues correspond au SCNR. À cette étape, les agents recenseurs appellent et visitent les ménages qui n'ont pas répondu au questionnaire. Chaque ménage non répondant pour lequel un numéro de téléphone était disponible a reçu un rappel téléphonique automatisé au début de la période du SCNR. Ce message rappelait aux non-répondants leur obligation légale de répondre au questionnaire du recensement.

Le SCNR a été mené en personne par des agents recenseurs ou au téléphone par des agents de centres téléphoniques. Les employés du recensement avaient à leur disposition des informations pour gérer leur travail dans le Portail de gestion de la collecte. Ce portail, accessible par Internet, est un système informatique qui a aussi facilité la cueillette de renseignements sur les progrès et les coûts de la collecte.

1.1.4 Vérification de l'occupation des logements

Avant le SCNR, des opérations sur le terrain ont également eu lieu afin d'effectuer la vérification de l'occupation des logements (VOL) non répondants. Cette activité qui commençait peu de temps après le jour du recensement, le 10 mai 2016, avait pour but de trouver le plus grand nombre possible de logements inoccupés au jour du recensement ou annulés (adresses qui ne sont pas des logements privés ou collectifs) avant le début du SCNR. En identifiant ces logements à une date proche du jour du recensement, la classification du statut d'occupation devrait être plus précise et même plus facile à effectuer. De plus, la VOL permet de réduire la charge de travail du SCNR puisque les logements inoccupés ou annulés identifiés par cette vérification n'ont pas besoin de suivi.

Tout de même, des erreurs de classification d'un logement comme étant occupé ou inoccupé se produisent durant la VOL et le SCNR. Certains logements classés comme étant inoccupés sont en fait occupés et certains logements non répondants sont des logements inoccupés. Par conséquent, une autre opération, l'Enquête sur la classification des logements (ECL), se déroule après le SCNR. Elle détermine le statut d'occupation d'un échantillon de logements pour lesquels aucun questionnaire rempli n'a été reçu (logements inoccupés, logements non répondants ou cas non résolus) et elle estime les taux d'occupation de l'ensemble des logements du pays dans la même situation. À partir des résultats de l'enquête, on ajuste les chiffres du Recensement de la population durant le traitement. Plus de détails se rattachant à l'ECL sont décrits à la section 3.6.

1.2 Questionnaires et formules

Au Recensement du Canada, divers questionnaires et formules sont utilisés pour recueillir les données, et les répondants ont l'option de répondre au questionnaire du recensement par Internet ou en remplissant un questionnaire papier.

Le Registre des visites (RV) sert à dresser la liste des logements privés et collectifs occupés et inoccupés ainsi que des exploitants et exploitations agricoles qui se trouvent dans des régions du pays où l'on effectue le listage des logements sur place avant de livrer les questionnaires (c.-à-d. dans les unités de collecte des secteurs de listage/livraison; voir la section 1.1.1.2). Le RV sert de liste d'adresses aux fins du contrôle et des opérations sur le terrain dans le cadre de la collecte des données.

Le questionnaire 2A est le questionnaire abrégé de base servant à dénombrer les logements privés. Chaque ménage est invité à y dénombrer tous ses membres qui sont inclus dans la population du recensement et à répondre aux questions pour eux.

Les questionnaires 2A-L et 2A-R correspondent au questionnaire détaillé. Les questions du questionnaire 2A sont également sur ces formules, suivies de questions supplémentaires sur des sujets variés tels que la scolarité, l'emploi et le logement. Le questionnaire 2A-L est administré à 25 % des ménages canadiens demeurant dans les secteurs d'envoi par la poste et les secteurs de listage/livraison tels que décrits aux sections 1.1.1.1 et 1.1.1.2, soit les ménages de l'échantillon du questionnaire détaillé. Le questionnaire 2A-R contient presque toutes les mêmes questions que le questionnaire 2A-L et est utilisé dans les régions dont le mode de collecte est le recensement par interview. Tous les ménages de ces régions font partie de l'échantillon du questionnaire détaillé.

Le questionnaire 2C sert à dénombrer les Canadiens en poste à l'étranger. Le questionnaire 2C contient les mêmes questions que la formule 2A.

Le questionnaire 3A est un questionnaire individuel du recensement qui sert à dénombrer les personnes dans les logements collectifs. Il peut également être utilisé pour dénombrer des résidents habituels d'un ménage privé qui veulent remplir leur propre questionnaire du recensement plutôt qu'être inscrits sur un questionnaire 2A.

1.3 Taux de réponse à la collecte

Le taux global de réponse à la collecte du Recensement de la population de 2016 est de 98,4 %. Ce taux est produit directement des résultats de la collecte (en date du 4 août 2016), c'est-à-dire avant que le traitement et la vérification de la qualité des données ne soient terminés. Il représente le nombre de logements privés pour lesquels un questionnaire a été retourné, divisé par le nombre de logements privés codés comme occupés par les agents recenseurs. Le taux de réponse à la collecte au sein de l'échantillon du questionnaire détaillé est quant à lui de 97,8 % (pour plus de détails, consultez le taux de réponse de la collecte du Recensement de la population de 2016).

Note

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :