Plus haut certificat, diplôme ou grade

Partie A - Définition abrégée :

Plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu par la personne.

Partie B - Définition détaillée :

Renseignements sur le plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu par la personne. Il s'agit d'une variable dérivée obtenue à partir des réponses aux questions sur les titres scolaires où l'on demandait de déclarer tous les certificats, diplômes ou grades obtenus. La hiérarchie générale utilisée pour dériver cette variable (diplôme d'études secondaires, certificat d'apprenti inscrit ou d'une école de métiers, diplôme collégial, certificat, diplôme ou grade universitaire) est plus ou moins reliée à la durée des divers programmes d'études « en classe » menant aux titres scolaires en question. Au niveau détaillé, quelqu'un qui a obtenu un type particulier de certificat, diplôme ou grade n'a pas nécessairement obtenu les qualifications énumérées sous celui-ci dans la hiérarchie. Par exemple, un apprenti inscrit n'a pas toujours obtenu de diplôme d'études secondaires, de même qu'une personne possédant une maîtrise n'a pas nécessairement un « certificat ou un diplôme supérieur au baccalauréat ». Même si certains programmes ne correspondent pas parfaitement à la hiérarchie, la hiérarchie donne quand même une mesure générale du niveau de scolarité.

Déclaré en :

2011

Population :

Personnes âgées de 15 ans et plus dans les ménages privés

Numéro(s) de question :

Variable dérivée : questions 27, 28, 29 et 30

Réponses :

Aucun certificat, diplôme ou grade; Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent; Certificat d'apprenti inscrit; Autre certificat ou diplôme d'une école de métiers; Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire d'un programme de 3 mois à moins de 1 an; Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire d'un programme de 1 an à 2 ans; Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire d'un programme de plus de 2 ans; Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat; Baccalauréat; Certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat; Diplôme en médecine, en art dentaire, en médecine vétérinaire ou en optométrie; Maîtrise; Doctorat acquis.

Remarques :

Il convient d'expliquer les titres scolaires suivants :

  1. Pour cette variable, la catégorie « Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent » inclus les personnes qui ont satisfait aux exigences du diplôme d'études secondaires ou l'équivalent, mais qui n'ont pas obtenu un certificat, un diplôme ou un grade. La Batterie générale des tests d'aptitude (BGTA) et un programme de formation de base pour adultes (FBA) sont des exemples d'attestation d'équivalence d'études secondaires. Un diplôme ou certificat d'études secondaires ou l'équivalent est parfois classifié comme un diplôme au niveau de l'immatriculation ou de l'immatriculation supérieure, de formation générale, technique ou commerciale.
  2. La catégorie « Certificat d'apprenti inscrit » comprend un « titre de compagnon ». Un certificat de compagnon dans un métier est décerné aux personnes ayant réussi l'examen de qualification approprié. Les candidats à l'examen doivent avoir plusieurs années d'expérience dans le métier en question ou avoir reçu leur certificat d'apprenti inscrit après avoir suivi un programme comportant une formation en cours d'emploi et une formation en classe.
  3. D'autres certificats ou diplômes d'une école de métiers comme des certificats ou diplômes de formation préalable à l'emploi ou de formation professionnelle sont décernés à la fin de programmes d'études de courte durée par des collèges communautaires, des instituts de technologie, des centres de formation professionnelle et d'autres établissements similaires.
  4. Les certificats ou diplômes d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement non universitaire sont décernés par un collège communautaire, un cégep (formation générale ou formation technique), un institut de technologie, une école de sciences infirmières, une école de commerce privée, une école de métiers privée ou publique ou une école de formation professionnelle. Cette catégorie comprend les brevets d'enseignement et les certificats de sciences infirmières décernés par les ministères provinciaux de l'Éducation, mais elle n'inclut pas les diplômes d'enseignant ou en sciences infirmières obtenus dans une faculté d'éducation ou une faculté des sciences infirmières affiliée à une université. Les programmes d'une durée de deux ans ou plus menant à l'obtention d'un certificat ou d'un diplôme collégial exigent habituellement comme condition minimale d'admission un diplôme d'études secondaires (immatriculation) ou l'équivalent.
  5. Les certificats ou diplômes universitaires inférieur ou supérieur au baccalaureat sont décernés dans le cadre de programmes d'études ne menant pas à un grade universitaire, mais suivi dans une université. Ces programmes sont souvent liés à des associations professionnelles dans des domaines tels que la comptabilité, les banques, les assurances ou l'administration publique. Si le baccalauréat ne constituait pas une condition d'admission au programme d'études menant à l'obtention d'un certificat ou d'un diplôme universitaire, celui-ci est classifié comme inférieur au baccalauréat. Si un baccalauréat est une condition d'admission à un cours menant à l'obtention d'un certificat ou d'un diplôme universitaire, celui-ci est alors classifié comme un certificat universitaire supérieur au baccalauréat.
  6. Les grades universitaires sont décernés par des universités et autres établissements conférant des grades.
  7. Des exemples d'établissements d'enseignement postsecondaire comprennent : des collèges communautaires, instituts de technologie, cégeps, écoles de sciences infirmières, écoles de métiers ou de formation professionnelle privées ou publiques, collèges commerciaux privés et universités.

Pour tout commentaire portant sur la qualité des données de cette variable, se reporter au Guide de référence sur la scolarité, Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

Date de modification :