Contenu archivé

L'information qui porte la mention « archivée » est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, contactez-nous.

1 Concepts et variables

Il y a diverses façons de définir la population autochtone à partir des quatre questions posées à ce sujet dans le questionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM), selon l'objet et les besoins de l'utilisateur de données.

Les termes, les variables et les concepts de l'ENM sont définis dans le présent document et dans le Dictionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-000-X au catalogue. Les utilisateurs doivent se reporter au Dictionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages pour des définitions complètes et des remarques additionnelles concernant les concepts, par exemple pour des données sur les variables directes et dérivées et leur univers respectif.

1.1 Concepts relatifs aux peuples autochtones

Les quatre questions utilisées dans l'ENM pour identifier les peuples autochtones produisent des concepts différents pour définir différentes populations autochtones. Les quatre concepts utilisés couramment comprennent :

  • l'ascendance autochtone
  • l'identité autochtone
  • l'appartenance à une Première Nation/bande indienne
  • le statut d'Indien inscrit ou des traités.

Les estimations de la population pour le Canada tirées de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, selon les différentes définitions, sont présentées ci-dessous.

Populations autochtones Estimations de la population
Ascendance autochtoneNote de bas de page 1 1 836 035
Identité autochtoneNote de bas de page 2 1 400 685
Appartenance à une Première Nation/bande indienne 675 485
Statut d'Indien inscrit ou des traités 697 505

1.1.1 Groupe autochtone (question 18)

Le « groupe autochtone » désigne l'appartenance d'une personne à un peuple autochtone du Canada. Lors des recensements antérieurs, on a demandé à chaque répondant d'indiquer s'il était un Autochtone, c'est-à-dire Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord), Métis ou Inuk (Inuit). C'est au Recensement de 1996 qu'on a posé pour la première fois une question à propos du groupe autochtone, selon la formulation suivante : « Cette personne est-elle un Autochtone, c'est-à-dire un Indien de l'Amérique du Nord, un Métis ou un Inuit (Esquimau)? » La même question a été posée aux recensements de 2001 et de 2006.

Dans les questionnaires de l'ENM de 2011 (N1 et N2), la terminologie employée dans cette question a été modifiée. L'expression « Indien de l'Amérique du Nord » a été remplacée par « Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord) » et l'expression « Inuit (Eskimo) » a été remplacée par « Inuk (Inuit) », dans la question et dans les catégories de réponse. La note suivante a été ajoutée : « Nota : Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord) comprend les Indiens avec statut et les Indiens sans statut. » Le libellé de la question de l'ENM de 2011 sur le groupe autochtone est présenté à la figure 1.

Les renseignements suivants ont été fournis aux répondants dans le Guide de l'Enquête nationale auprès des ménages (PDF, 231 Ko).

  • Répondez à cette question, peu importe si la personne est ou non un Autochtone de l'Amérique du Nord.

  • Le peuple autochtone désigne en général les personnes dont les ancêtres vivaient en Amérique du Nord avant l'arrivée des Européens et qui s'identifient à l'un des trois groupes autochtones énoncés dans le questionnaire : les Premières Nations (Indiens de l'Amérique du Nord), les Métis et les Inuits.

  • Les personnes qui se considèrent comme des Indiens de l'Inde ou d'Asie ou, encore, qui ont des racines ethniques sur le sous-continent indien devraient répondre « Non » à cette question.

  • Les personnes qui se considèrent comme des Métis en raison de leur double ascendance, mais qui n'ont pas d'ascendance autochtone de l'Amérique du Nord (par exemple celles qui proviennent d'Afrique, des Antilles et de l'Amérique du Sud) devraient répondre « Non » à cette question.

1.1.2 Question de l'ENM de 2011 sur le statut d'Indien inscrit ou des traités

Le statut d'Indien inscrit ou des traités se rapporte aux personnes ayant déclaré être des Indiens inscrits ou des Indiens des traités. Le terme « Indien inscrit » désigne les personnes qui sont inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada. Les Indiens des traités sont des personnes appartenant à une Première Nation/bande indienne ayant signé un traité avec la Couronne. Les Indiens inscrits ou des traités sont parfois appelés Indiens avec statut ou Indiens statuésNote de bas de page 3.

Des données sur le statut d'Indien inscrit ou des traités ont été recueillies pour la première fois au Recensement de 1981, au moyen des catégories de réponse de la question portant sur l'origine ethnique. Les options à cocher sous un sous-titre intitulé « Autochtones » intégré à la question sur l'origine ethnique comprenaient « Indien inscrit » et « Indien non inscrit ».

Dans le cadre du Recensement de 1986, aucune donnée spécifique n'a été recueillie sur le statut d'Indien inscrit ou des traités. Cette année-là, la question portant sur l'origine ethnique comprenait une option à cocher « Indien de l'Amérique du Nord », qui incluait les Indiens avec statut et sans statut.

Dans le Recensement de 1991, une nouvelle question sur les Indiens inscrits comportait deux éléments. Le répondant devait indiquer s'il était un Indien inscrit dans la première partie de la question, puis préciser la bande indienne ou première nation à laquelle il appartenait dans la deuxième partie. La première partie de la question sur le statut d'Indien inscrit posée dans le Recensement de 1991 était la suivante : « Cette personne est-elle un(e) Indien(ne) inscrit(e) selon la définition de la Loi sur les Indiens du Canada? »

Contrairement au Recensement de 1991, la question sur le statut d'Indien des traités ou d'Indien inscrit posée au Recensement de 1996 portait seulement sur le statut d'Indien inscrit ou des traités, tandis qu'une question directe était élaborée pour recueillir des données sur l'appartenance à une bande indienne. Le libellé de la question du Recensement de 1996, « Cette personne est-elle un Indien des traités ou un Indien inscrit selon la définition de la Loi sur les Indiens du Canada? », différait légèrement de celui des questions posées aux recensements précédents. Avant 1996, l'expression « Indien des traités » n'était pas utilisée dans la question. Elle a été ajoutée en 1996 à la demande des personnes des provinces de l'Ouest où elle est davantage utilisée. On a posé la même question dans les recensements de 2001 et 2006.

Dans la question posée dans l'ENM de 2011, l'expression « Indien avec statut » a été ajoutée pour clarifier la question, puisque cette expression est plus utilisée que « Indien inscrit ou des traités » au Canada. Le libellé de la question de l'ENM de 2011 sur le statut d'Indien inscrit ou des traités est présenté à la figure 2.

Les renseignements suivants ont été fournis aux répondants dans le Guide de l'Enquête nationale auprès des ménages (PDF, 231 Ko).

Cochez le cercle « Oui, Indien avec statut (Indien inscrit ou des traités) » pour les personnes qui :

  • sont des Indiens inscrits aux termes de la Loi sur les Indiens
  • sont des Indiens des traités, uniquement si elles sont des Indiens inscrits aux termes de la Loi sur les Indiens
  • sont des Indiens inscrits depuis juin 1985, lorsque la Loi sur les Indiens a été modifiée par le projet de loi C-31.

Toute autre personne devrait répondre « Non » à cette question, y compris les personnes qui auraient le droit de s'inscrire aux termes de la Loi sur les Indiens mais qui, pour une raison ou pour une autre, ne l'ont pas fait.

1.1.3 Question de l'ENM de 2011 sur l'appartenance à une Première Nation ou à une bande indienne

L'appartenance à une Première Nation ou à une bande indienne indique si une personne appartient à une Première Nation ou à une bande indienne du Canada.

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) définit une bande comme un groupe d'Indiens pour qui des terres ou des sommes d'argent ont été mises de côté par la Couronne, pour leur usage et leur profit communs, ou que le gouverneur en conseil ait déclaré être une bande pour l'application de la Loi sur les Indiens.

Des données sur l'appartenance à une bande indienne ont été recueillies pour la première fois au Recensement de 1971. Cette année-là, les données ont été recueillies à l'aide de catégories de réponse à la question sur l'origine ethnique. Dans la question sur l'origine ethnique, parmi les options à cocher, on trouvait : « Indien nord-américain – Dans une bande » et « Indien nord-américain – Non dans une bande ». Les données sur l'appartenance à une bande indienne n'ont plus été recueillies par le recensement jusqu'en 1991.

Dans le Recensement de 1991, une nouvelle question sur l'appartenance à une Première Nation ou à une bande indienne comportait deux éléments. Le répondant devait indiquer s'il était un Indien inscrit dans la première partie de la question, puis préciser la bande indienne à laquelle il appartenait dans la deuxième partie.

En 1996, une question directe a été élaborée pour le recensement : « Cette personne appartient-elle à une bande indienne ou à une première nation? » La question était posée avant celle qui portait sur le statut d'Indien inscrit ou des traités. La même question sur l'appartenance et le même ordre de questions ont été utilisés dans les recensements de 2001 et de 2006.

Dans l'ENM de 2011, les termes « bande indienne » et « Première Nation » ont été inversés par rapport à la version du Recensement de 2006, pour donner suite aux préférences exprimées lors de la mise à l'essai de la question. La question comportait deux cercles à cocher et un champ pour réponse écrite. Un des cercles à cocher correspondait à la réponse « Non » et l'autre, à la réponse « Oui, membre d'une Première Nation/bande indienne ». Un champ figurait en dessous pour la réponse écrite. Celui-ci comportait deux lignes de 11 cases pour répondre à l'énoncé « Précisez la Première Nation/bande indienne. » dans le questionnaire papier, mais ce qui était écrit au-dessus ou en dessous des lignes et entre les lignes a aussi été saisi au moment de la numérisation du questionnaire. Dans le questionnaire en ligne, un espace de 60 caractères était prévu pour la réponse. La question comportait aussi trois exemples de noms de Première Nation/bande indienne : un contenant les mots « bande indienne », un autre utilisant les mots « Première Nation » et un dernier ne comportant aucun de ces termes. Ces exemples ont été ajoutés parce que durant les essais sur réserve, certains répondants donnaient le nom de leur nation ou tribu plutôt que le nom exact de leur Première Nation ou bande indienne. Le libellé de la question de l'ENM de 2011 sur l'appartenance à une Première Nation/bande indienne est présenté à la figure 3.

Les renseignements suivants ont été fournis aux répondants dans le Guide de l'Enquête nationale auprès des ménages (PDF, 231 Ko).

  • Une Première Nation ou bande indienne est un groupe de personnes à qui l'on a réservé des terres et/ou dont les fonds sont détenus par l'État.

  • Un membre d'une Première Nation/bande indienne est une personne qui est reconnue comme étant membre d'une Première Nation ou d'une bande indienne selon la définition de la bande elle-même ou de la Loi sur les Indiens.

  • Les personnes doivent inscrire leur appartenance à une bande indienne ou à une Première Nation et non leur appartenance à une tribu (par exemple « Première Nation de Chemawawin » au lieu de « Cri »).

1.1.4 Ascendance autochtone (question 17)

L'ascendance autochtone se rapporte aux personnes ayant déclaré une appartenance ancestrale aux Autochtones du Canada à la question sur l'origine ethnique. L'origine ethnique désigne les origines ethniques ou culturelles des ancêtres du répondant, un ancêtre étant généralement plus éloigné que des grands-parents. Une personne peut avoir plus d'une origine ethnique ou culturelle.

De 1981 à aujourd'hui, l'origine ethnique, y compris l'ascendance autochtone, était définie par la descendance du côté de la mère et du père. La question sur l'origine ethnique permet la déclaration d'une ascendance unique ou d'ascendances multiples. Le libellé de la question de l'ENM de 2011 sur l'origine ethnique est présenté à la figure 4.

Soulignons que même si la question sur l'ascendance (origine ethnique) posée dans le questionnaire N2 de l'ENM de 2011 (figure 5) utilisée dans les collectivités autochtones est identique à celle posée dans le questionnaire N1 utilisée pour la population générale, la liste d'exemples diffère. Le questionnaire N2 correspond au questionnaire du Nord et des réserves.

Les renseignements suivants ont été fournis aux répondants dans le Guide de l'Enquête nationale auprès des ménages (PDF, 231 Ko).

  • Cette question a trait à l'origine ethnique ou culturelle des ancêtres d'une personne. Si l'on fait exception des Autochtones, la plupart des gens peuvent faire remonter leur ascendance jusqu'aux premiers de leurs ancêtres venus sur ce continent. L'ascendance ne doit pas être confondue avec la citoyenneté ou la nationalité.

  • Chaque personne doit inscrire le ou les groupes ethniques ou culturels auxquels ses ancêtres appartenaient et non la langue qu'ils parlaient. Par exemple, inscrivez « haïtien » au lieu de « français » ou « autrichien » au lieu d'« allemand ».

  • Dans le cas des personnes ayant une origine indienne sud-asiatique ou de l'Inde, inscrivez l'origine ou les origines précises. N'inscrivez pas « indien ». Par exemple, précisez « indien de l'Inde », ou « indien de la Guyane », ou encore indiquez les groupes précis, tels que « panjabi » ou « tamoul ».

  • Dans le cas des personnes ayant des ancêtres autochtones, inscrivez l'origine ou les origines précises. Par exemple, précisez « cri », « mi'kmaq », « ojibway », « métis » ou « indien de l'Amérique du Nord ». N'inscrivez pas « indien ».

1.2 Variables sur les autochtones

1.2.1 Identité autochtone dérivée

Le concept d'identité autochtone dérivée fait référence aux personnes qui ont déclaré s'identifier à au moins un groupe autochtone à la question 18, c'est-à-dire Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord), Métis ou Inuk (Inuit), et/ou aux personnes ayant déclaré être des Indiens inscrits ou des traités à la question 20, tel que défini par la Loi sur les Indiens du Canada, et/ou aux personnes ayant déclaré appartenir à une Première Nation/bande indienne à la question 21.

La population d'identité autochtone est établie à partir de trois questions (questions 18, 20 et 21). Sont incluses dans la population d'identité autochtone dérivée les catégories suivantes (voir aussi la figure 6) :

  • Population totale d'identité autochtone
    • Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord) – Réponse unique
    • Métis – Réponse unique
    • Inuk (Inuit) – Réponse unique
    • Réponses autochtones multiples
    • Réponses autochtones non incluses ailleurs (y compris les personnes qui ont déclaré être des Indiens inscrits ou des traités et/ou être membres d'une Première Nation/bande indienne, sans déclarer d'identité autochtone)

1.2.2 Autres variables dérivées possibles

Il est possible de dériver d'autres définitions de la population autochtone à partir de combinaisons différentes de questions de l'ENM. Par exemple, les données de la question 18 sur le groupe autochtone et de la question 20 sur le statut d'Indien inscrit ou des traités peuvent servir à déterminer la population des Premières Nations (Indiens de l'Amérique du Nord) ayant le statut d'Indiens inscrits ou d'Indiens des traités.

D'autres exemples :

  • Population d'identité des Premières Nations (Indiens de l'Amérique du Nord) sans statut d'Indien inscrit ou des traités (sans statut)
  • Population d'identité des Premières Nations (Indiens de l'Amérique du Nord) appartenant à une bande indienne
  • Population d'Indiens inscrits ou des traités appartenant à une bande indienne.

Les utilisateurs peuvent définir d'autres combinaisons de variables autochtones en fonction de leurs besoins en matière de données.

1.3 Variables géographiques de la population autochtone

1.3.1 Région de résidence de la population autochtone – Réserve

« Région de résidence – Réserve » s'entend des régions géographiques suivantes : réserves indiennes et établissements indiens (appelés « Réserves ») et toutes les autres régions (appelées « Hors réserve »). Ces régions géographiques servent à indiquer où réside la population, principalement les Indiens inscrits, les Indiens des traités et les Premières Nations. Dans le cadre de l'ENM de 2011, la population totale vivant dans les réserves s'établissait à 360 620 personnes, dont environ neuf sur dix appartenaient à une Première Nation.

« Réserve » comprend six types de subdivisions du recensement légalement affiliées aux Premières Nations ou bandes indiennes, c.-à-d. réserve indienne (IRI), établissements indiens (S-É) (sauf les cinq établissements indiens du Yukon de Champagne Landing 10, Klukshu, Two and One-Half Mile Village, Two Mile Village et Kloo Lake), Indian government district (IGD), terres réservées aux Cris (TC), terres réservées aux Naskapis (TK) et Nisga'a land (NL), ainsi que le village nordique de Sandy Bay en SaskatchewanNote de bas de page 4.

1.3.2 Région de résidence de la population inuite

« Région de résidence : Inuit Nunangat » s'entend des régions géographiques suivantes : les quatre régions d'Inuit Nunangat et « hors Inuit Nunangat ».

Inuit Nunangat est la patrie des Inuits du Canada. Elle comprend les communautés incluses dans les quatre régions inuites : Nunatsiavut (la côte nord du Labrador), Nunavik (Nord du Québec), le territoire du Nunavut et la région Inuvialuit des Territoires du Nord-Ouest. Ensemble, ces régions englobent le territoire traditionnellement habité par les Inuit au CanadaNote de bas de page 5.

Dans le cadre de l'ENM de 2011, la population Inuit Nunangat s'établissait à 52 115 personnes, dont huit sur dix étaient d'identité inuite. La population est répartie dans les quatre régions d'Inuit Nunangat comme suit :

Tableau 1 :
Population d'identité inuite selon la région de résidence, ENM de 2011

Tableau 1 :
Population d'identité inuite selon la région de résidence, Enquête nationale auprès des ménages de 2011
Sommaire du tableau
Population d'identité inuite selon la région de résidence, Enquête nationale auprès des ménages de 2011
Région Population totale Pourcentage de la population d'identité inuite (%)
Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.
Inuit Nunangat 52 115 83
Nunatsiavut 2 615 89
Nunavik 12 060 89
Nunavut 31 695 85
Région Inuvialuit 5 745 58
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :