Dictionnaire, Recensement de la population, 2016
Localité désignée (LD)

Date de diffusion : le 8 février 2017

Définition

Correspond habituellement à une petite collectivité qui ne satisfait pas aux critères utilisés pour définir les municipalités ou les centres de population (régions d'au moins 1 000 habitants et une densité de 400 habitants au kilomètre carré). Les localités désignées sont créées par les provinces et les territoires, en collaboration avec Statistique Canada, afin de fournir des données pour les régions inframunicipales.

Déclaré en

2016, 2011, 2006, 2001, 1996

Remarques

Pour être considérée comme une localité désignée (LD), les petites collectivités ou établissements doivent répondre aux critères suivants :

Tous les cinq ans, en collaboration avec les provinces et territoires, les LD sont mises à jour ou supprimées, ou de nouvelles LD sont ajoutées, conformément aux critères qui les définissent.

Les régions reconnues comme LD peuvent ne pas représenter toutes les localités ayant le même statut à l'intérieur d'une province ou d'un territoire.

Deux nouveaux genres de LD ont été ajoutés en 2016 : Northern settlement (NS) en Saskatchewan et les Centres de population retirés (RPC) dans l'ensemble des provinces et territoires, au besoin.

Les centres de population de 2011 qui ne satisfont plus aux critères d'inclusion dans le programme des centres de population de 2016 sont pris en considération pour inclusion dans le programme des localités désignées de 2016. Les centres de population retirés qui sont admissibles au programme des LD se voient attribuer le genre de LD « centre de population retiré (RPC) ». En raison du remaniement des limites des centres de population en 2016, un total de 38 LD de genre « RPC » ont été ajoutées.

Pour la première fois en 2016, les localités désignées et les centres de population peuvent se chevaucher.

Le tableau 1.1 donne le nombre de localités désignées selon la province et le territoire.

Le tableau 1.6 donne les genres de localités désignées, leurs abréviations ainsi que leurs répartitions selon la province et le territoire.

Tableau 1.6
Genres de localité désignée selon la province et le territoire, Recensement de 2016

Tableau 1.6
Genres de localité désignée selon la province et le territoire, Recensement de 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Genres de localité désignée selon la province et le territoire, Recensement de 2016. Les données sont présentées selon Genre de localités désignées (titres de rangée) et Province ou territoire (figurant comme en-tête de colonne).
Genre de localité désignée Province ou territoireTableau 1. Note 1
CFA Class IV area Nouvelle-Écosse
DMU Dissolved municipality Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta
DPL Designated place Terre-Neuve-et-Labrador
IRI Réserve indienne / Indian reserve Colombie-Britannique
IST Island trust Colombie-Britannique
LNC Localité non constituée Québec
LSB Local service board Ontario
LSD District de services locaux / Local service district Nouveau-Brunswick
LUD Local urban district Manitoba
MDI Municipalité dissoute Québec
MDP Municipal defined places Ontario
MET Métis settlement Alberta
NCM Northern community Manitoba
NVL Nisga'a village Colombie-Britannique
NS Northern settlement Saskatchewan
OHM Organized hamlet Saskatchewan
RPC Centre de population retiré / Retired population centre Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec, Ontario, Saskatchewan, Colombie-Britannique
SE Aboriginal settlement Yukon
UNP Unincorporated place Alberta, Colombie-Britannique
UUC Unincorporated urban centre Manitoba

Chaque localité désignée reçoit un code à quatre chiffres. Le code de province/territoire (PR) à deux chiffres doit précéder le code LD afin de pouvoir identifier de façon unique chaque LD au Canada. Par exemple :

Exemple
Sommaire du tableau
Le tableau montre un exemple. L'information est groupée par Code de province/territoire (apparaissant comme entête de rangées), code de localité désignée et nom de localité désignée (apparaissant comme entête de colonnes).
Code de PR Code de LD Nom de LD
12 0085 Masstown (N.-É.)
13 0085 Saint-Pons (N.-B.)
35 0085 McGregor Bay part B (Ont.)

Se reporter aux définitions connexes de centre de population (CTRPOP) et subdivision de recensement (SDR).

Changements antérieurs au recensement courant

En 2011, le terme « centre de population » a remplacé le terme « région urbaine ».

Même si les localités désignées (LD) ne pouvaient pas chevaucher les limites des centres de population (CTRPOP) en 2011, il y avait certaines exceptions. Par exemple :

Avant le Recensement de 2016, il est possible que certains centres de population retirés aient été admissibles en tant que LD, toutefois, un genre de LD valide dans la province ou le territoire en question leur était attribué puisque le genre centre de population retiré (RPC) n'existait pas.

En 2011, les localités désignées n'étaient plus tenues de respecter les limites des subdivisions de recensement.

En 2006, les critères auxquels les petites communautés étaient tenues de satisfaire pour devenir une LD incluaient :

Les deux derniers critères étaient nouveaux en 2006, dont le dernier a été établi pour éliminer le besoin de maintenir des parties de LD. Afin d'assurer que les LD créées en 2001 ou avant respectaient les limites de SDR de 2006, les LD qui chevauchaient les limites de SDR ont été divisées pour créer des LD indépendantes. Afin de maintenir la comparabilité historique et de faciliter la transition vers ce nouveau critère, chaque nouvelle LD indépendante a gardé son nom d'origine, avec une « partie » ajoutée, telle que partie A ou partie B, et un code unique lui a été assigné.

En 2001 et avant, les localités désignées n'étaient pas tenues de respecter les limites des subdivisions de recensement (SDR). Par conséquent, certaines LD chevauchaient deux SDR ou plus. Pour repérer ces LD et les SDR qu'elles chevauchaient, le code à sept chiffres de la CGT (PR-DR-SDR) devait précéder le code de LD. L'indicateur de partie de LD indiquait en combien de parties la LD était divisée parce qu'elle chevauchait des SDR.

En 1996, Statistique Canada lançait le concept de la localité désignée comme nouvelle région géographique pour la diffusion des données visant à répondre à la demande croissante de chiffres de population et de données de recensement au niveau des régions « inframunicipales » ou non constituées. La notion s'appliquait en général aux petites localités susceptibles d'être assujetties à une loi quelconque, mais elles ne répondaient pas aux critères établis pour les municipalités.

Entre 1981 et 1991, Statistique Canada avait facilité l'extraction des données de recensement en définissant ces régions inframunicipales uniquement au niveau du secteur de dénombrement. Le nombre de régions ainsi définies est passé de moins de 50 communautés du nord au Manitoba en 1981 à plus de 800 régions partout au Canada en 1996.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :