Feuillets d’information du Recensement de 2021
Contenu mis à jour du Recensement de la population de 2021 : peuples autochtones

Date de diffusion : le 17 juillet 2020

Passer au texte

Début du texte

Le recensement est le narrateur du pays. Quelle que soit la période traversée par le pays, bonne ou moins bonne, le recensement brosse un tableau détaillé de la mosaïque changeante du Canada — en fournissant aux Canadiens des faits sur nos origines, sur notre situation actuelle et sur les décisions pour guider notre avenir. Afin de répondre aux besoins du pays et rédiger le prochain chapitre de la principale source de données des Canadiens, Statistique Canada a mené des consultations et des discussions à l’échelle du pays. Nous avons également effectué un test du recensement auprès de plus de 135 000 ménages afin de déterminer si les répondants pouvaient facilement comprendre les questions nouvelles ou révisées et y répondre correctement. Nous avons écouté les Canadiens, car nous savons qu’il s’agit de votre recensement, de votre collectivité, de votre avenir.

Cette série de feuillets d’information offre un aperçu des changements apportés au contenu du Recensement de la population de 2021, étant donné que le processus du recensement évolue constamment pour refléter les changements de la population canadienne et ses caractéristiques démographiques. 

Le présent feuillet d’information porte sur le thème des peuples autochtones. Ce thème englobe le contenu du recensement relatif aux sujets suivants : contenu repris, membre d’une organisation métisse ou d’un établissement métis, et inscription en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits.

Pour obtenir des informations sur les grandes tendances sociales liées aux sujets particuliers compris dans ce thème, veuillez consulter les sections respectives ci-dessous.

Contenu repris

Pourquoi sont posées ces questions?

Ces questions peuvent être utilisées pour identifier les populations autochtones (groupe autochtone, statut d’Indien inscrit ou d’Indien des traités et appartenance à une Première Nation ou à une bande indienne). L’objectif principal de ces questions est de fournir une variable sur l’identité autochtone. L’identité autochtone est couramment utilisée pour appuyer la prise de décisions fondées sur des données probantes au sein des gouvernements et des organisations, ainsi que pour comprendre la situation démographique et socioéconomique des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada.

Tendances actuelles et lacunes statistiques relatives à ce thème

Pour s’assurer que le recensement mesure les grandes tendances dans la société et continue de produire des données pertinentes et de grande qualité, des changements de contenu ont été proposés pour le Recensement de 2021. La terminologie utilisée dans la question sur le groupe autochtone a été mise à jour pour favoriser une approche fondée sur les distinctions, tout en assurant la continuité pour les utilisateurs de données.

Tout changement apporté au contenu du recensement est analysé et examiné soigneusement avec les intervenants, et est guidé par l’avis d’experts, dans le but de maintenir la pertinence, la qualité et la couverture globales des données, d’assurer leur comparabilité au fil du temps, et de veiller au respect continu des exigences législatives et politiques. Dans le cadre d’une série de discussions régionales, Statistique Canada a obtenu des commentaires, tout spécifiquement, sur les questions du recensement utilisées pour identifier les personnes des Premières Nations, les Métis et les Inuits. De plus amples renseignements à ce sujet se trouvent dans le Rapport sur les discussions régionales : examen des questions du recensement sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Des personnes, communautés, organisations et gouvernements autochtones ont participé à ces discussions régionales, de même que différents ministères et organismes fédéraux et des chercheurs.

Approche pour le Recensement de 2021

À la suite de ses consultations et de ses tests, Statistique Canada a modifié le libellé de la question sur le groupe autochtone.

Tableau 1
Tableau summary
Le tableau montre les résultats de Tableau 1. Les données sont présentées selon Modifications examinées et mises à l’essai avec succès (titres de rangée), Approche résultante pour 2021 (figurant comme en-tête de colonne).
Modifications examinées et mises à l’essai avec succès Approche résultante pour 2021

En anglais, le terme « Aboriginal » n’est plus le terme collectif recommandé. Si un terme collectif doit être utilisé, « Indigenous » est le terme le plus approprié. Le terme collectif « Autochtone » demeure celui qui est recommandé en français. De plus, il est préférable d’utiliser le terme le plus précis possible.

La version de 2021 de cette question ne comprend pas de terme collectif et porte sur l’identité d’une personne comme Première Nation, Métis ou Inuk (Inuit). Cette approche est conforme à l’approche préconisée fondée sur les distinctions, qui a été définie au cours des discussions avec les intervenants.

À quoi s’attendre en 2021

Les résultats du Test du recensement de 2019 indiquent que la version de 2021 de la question sur le groupe autochtone produit des estimations semblables à celles produites par la question du Recensement de 2016 pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Les questions sur le statut d’Indien inscrit ou d’Indien des traités et l’appartenance à une Première Nation ou à une bande indienne demeurent dans le Recensement de 2021, et ce, sans changement important.

Membre d’une organisation métisse ou d’un établissement métis

Pourquoi sont posées ces questions?

Une nouvelle question est posée afin de recueillir des renseignements sur le statut de membre d’une organisation métisse ou d’un établissement métis. Cette lacune en matière d’information a été cernée lors des discussions avec des utilisateurs menées après le Recensement de 2016. Cette question vise à fournir plus de renseignements détaillés sur la population métisse afin d’appuyer les politiques et les programmes non seulement pour le Canada, mais aussi pour les personnes et les organisations métisses. La nouvelle question permettra de faire une distinction entre les citoyens de gouvernements métis qui ont signé l’Accord Canada-Nation métisse et les Métis qui ne font pas partie de ces entités.

Tendances actuelles et lacunes statistiques relatives à ce thème

Afin de s’assurer que le recensement mesure les grandes tendances dans la société et continue de produire des données pertinentes et de qualité, des changements de contenu ont été proposés pour le Recensement de 2021. La nouvelle question sur l’appartenance à une organisation métisse ou à un établissement métis vise à fournir aux utilisateurs de données des renseignements plus détaillés et pertinents sur la population métisse dans le contexte d’une population croissante et d’un paysage juridique en évolution.

Tout changement apporté au contenu du recensement est analysé et examiné soigneusement avec les intervenants, et est guidé par l’avis d’experts, dans le but de maintenir la pertinence, la qualité et la couverture globales des données, d’assurer leur comparabilité au fil du temps, et de veiller au respect continu des exigences législatives et politiques. Dans le cadre d’une série de discussions régionales, Statistique Canada a obtenu des commentaires, tout spécifiquement, sur les questions du recensement utilisées pour identifier les personnes des Premières Nations, les Métis et les Inuits. De plus amples renseignements à ce sujet se trouvent dans le Rapport sur les discussions régionales : examen des questions du recensement sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Des personnes, communautés, organisations et gouvernements autochtones ont participé à ces discussions régionales, de même que différents ministères et organismes fédéraux et des chercheurs.

Approche pour le Recensement de 2021

À la suite de ses consultations et de ses tests, Statistique Canada a ajouté au Recensement de 2021 une question liée au statut de membre d’une organisation métisse ou d’un établissement métis.

Tableau 2
Tableau summary
Le tableau montre les résultats de Tableau 2. Les données sont présentées selon Modifications examinées et mises à l’essai avec succès (titres de rangée), Approche résultante pour 2021 (figurant comme en-tête de colonne).
Modifications examinées et mises à l’essai avec succès Approche résultante pour 2021

Les commentaires des intervenants ont permis de cerner une lacune en matière d’information, notamment en ce qui a trait à la distinction entre les personnes qui s’identifient comme Métis en raison de leur ascendance métisse historique et celles qui se définissent comme Métis en raison de leur ascendance mixte (européenne et Première Nation).

Des préoccupations ont été soulevées au sujet de l’alourdissement du fardeau de réponse découlant des questions supplémentaires liées aux populations autochtones.

Une nouvelle question a été ajoutée au Recensement de la population de 2021 afin de recueillir ces renseignements.

La question est formulée comme suit : « Cette personne est-elle un membre inscrit d’une organisation métisse ou d’un établissement métis? » Les répondants qui répondent « oui » à cette question peuvent soit sélectionner un signataire de l’Accord Canada-Nation métisse, soit inscrire leur réponse dans la case pour réponse écrite.

Dans le questionnaire électronique, seuls les répondants qui s’identifient comme Première Nation, Métis ou Inuit devront répondre à cette question. Celle-ci sera posée à tous les répondants qui remplissent un questionnaire papier, surtout parce qu’il est difficile de mettre en place des sauts dans le questionnaire papier.  

À quoi s’attendre en 2021

Le Recensement de 2021 inclura une question sur le statut de membre d’une organisation métisse ou d’un établissement métis. Les répondants qui remplissent un questionnaire électronique devront répondre à cette question seulement s’ils s’identifient comme Première Nation, Métis ou Inuit.

Inscription en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits

Pourquoi sont posées ces questions?

Une nouvelle question est posée dans le cadre du Recensement de 2021 afin de recueillir des renseignements sur l’inscription en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits (ou les bénéficiaires d’un tel accord, le cas échéant). Cette lacune en matière d’information a été décelée lors des discussions avec des utilisateurs qui ont suivi le Recensement de 2016. Le principal objectif de cette question est de fournir des renseignements supplémentaires sur la population inuite afin de mieux orienter la prise de décisions fondées sur des données probantes par le gouvernement du Canada ainsi que par les organisations et gouvernements inuits.

Tendances actuelles et lacunes statistiques relatives à ce thème

Afin de s’assurer que le recensement mesure les grandes tendances dans la société et continue de produire des données pertinentes et de qualité, des changements de contenu ont été proposés pour le Recensement de 2021. Le Canada a des obligations envers les Inuits en vertu d’accords sur les revendications territoriales, et la nouvelle question sur l’inscription en vertu des accords sur les revendications territoriales des Inuits permettra de fournir des renseignements plus détaillés et pertinents aux utilisateurs de données, y compris les organisations et gouvernements inuits.

Tout changement apporté au contenu du recensement est analysé et examiné soigneusement avec les intervenants, et est guidé par l’avis d’experts, dans le but de maintenir la pertinence, la qualité et la couverture globales des données, d’assurer leur comparabilité au fil du temps, et de veiller au respect continu des exigences législatives et politiques. Dans le cadre d’une série de discussions régionales, Statistique Canada a obtenu des commentaires, tout spécifiquement, sur les questions du recensement utilisées pour identifier les personnes des Premières Nations, les Métis et les Inuits. De plus amples renseignements à ce sujet se trouvent dans le Rapport sur les discussions régionales : examen des questions du recensement sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Des personnes, communautés, organisations et gouvernements autochtones ont participé à ces discussions régionales, de même que différents ministères et organismes fédéraux et des chercheurs.  

Approche pour le Recensement de 2021

Comme le test n’a pas été effectué dans l’Inuit Nunangat, l’analyse des résultats de cette question particulière s’est limitée à un petit nombre de répondants ayant déclaré être bénéficiaires d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits. À la suite de ses consultations et de ses tests, Statistique Canada a ajouté une question sur l’inscription en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits.

Tableau 3
Tableau summary
Le tableau montre les résultats de Tableau 3. Les données sont présentées selon Modifications examinées et mises à l’essai avec succès (titres de rangée), Approche résultante pour 2021 (figurant comme en-tête de colonne).
Modifications examinées et mises à l’essai avec succès Approche résultante pour 2021

Les commentaires des intervenants ont fait ressortir une lacune en matière d’information sur les Inuits au sujet des accords sur les revendications territoriales.

Des préoccupations ont été soulevées au sujet du fardeau de réponse accru attribuable aux questions supplémentaires sur les populations autochtones.

Une nouvelle question a été ajoutée au Recensement de la population de 2021 afin de recueillir ces renseignements.

Voici le libellé de la question : « Cette personne est-elle inscrite en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits ou est-elle bénéficiaire d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits? » Les personnes qui répondent « oui » peuvent sélectionner un accord en vigueur ou remplir la case de réponse si un nouvel accord est conclu avant la collecte des données du recensement.

Dans le questionnaire électronique, seuls les répondants qui s’identifient comme des Premières Nations, des Métis ou des Inuits doivent répondre à cette question. Celle-ci sera posée à tous les répondants qui remplissent un questionnaire papier, surtout parce qu’il est difficile de mettre en place des sauts dans le questionnaire papier.

À quoi s’attendre en 2021

Le Recensement de 2021 comprendra une question sur l’inscription en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuits. Les répondants qui remplissent un questionnaire électronique devront répondre à cette question seulement s’ils s’identifient comme des Premières Nations, des Métis ou des Inuits.

Renseignements additionnels

Le contenu du questionnaire du Recensement de 2021 est le fruit de nombreuses séances de consultation, de discussions et de mises à l’essai, y compris des interviews individuelles exhaustives et un Test du recensement de 2019 rigoureux auxquels ont participé plus de 135 000 ménages partout au Canada. De plus amples renseignements à ce sujet se trouvent dans le feuillet d’information intitulé Test du contenu du recensement de 2019 : conception et méthodologie.

Toute modification apportée au contenu du recensement est soigneusement analysée, fait l’objet de discussions avec les parties prenantes et est guidée par des avis d'experts afin de préserver la pertinence des données, leur qualité globale, leur couverture et leur comparabilité dans le temps, ainsi que de garantir que les exigences législatives et politiques continuent d'être respectées. 

Pour obtenir plus de renseignements sur le nouveau contenu et le contenu modifié ainsi qu’une description du contenu qui a été mis à l’essai, mais qui n’a pas été intégré au questionnaire du Recensement de 2021, veuillez consulter Brosser un portrait du Canada : le Recensement de la population de 2021.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :