Guide du Recensement de la population, 2016
Annexe 1.4 ‒ Note décrivant la méthodologie de collecte des données pour la subdivision de recensement de Wood Buffalo et l'utilisation de sources de données administratives

Introduction

Le 1er mai 2016, un incendie de forêt s'est déclaré dans le sud-ouest de Fort McMurray, en Alberta. Deux jours plus tard, soit le 3 mai, il a ravagé la région, détruisant bon nombre de maisons et d'immeubles et causant la plus importante évacuation des résidents en raison des feux de forêt de l'histoire de l'Alberta. Statistique Canada a alors décidé de suspendre la collecte des données du recensement (appelée la « collecte des données sur le terrain ») dans les zones évacuées.

Statistique Canada a appliqué un ensemble de mesures pour veiller à ce que les résidents de la subdivision de recensement (SDR) de Wood Buffalo (appelée Specialized municipality of Wood Buffalo ou Wood Buffalo) soient inclus dans le Recensement de la population de 2016. Les données pour la zone évacuée ont été dérivées à partir d'une combinaison de sources. D'abord, de nombreux résidents de la région ont répondu en ligne ou ont retourné un questionnaire papier dûment rempli. Puis la collecte des données sur le terrain a été effectuée pour un certain nombre de ménages au moyen d'un questionnaire abrégé ou détaillé. Enfin, les données du questionnaire abrégé ont été dérivées à partir d'un certain nombre de sources de données administratives pour les ménages vivant dans des logements où la collecte des données sur le terrain n'était pas possible. Les données pour toutes les zones où il n'y a pas eu d'évacuation en raison des feux de forêt proviennent directement de la collecte des données sur le terrain.

Date de référence

En ce qui concerne le Recensement de 2016, la date de référence pour la déclaration de données est le 10 mai 2016. Pour les résidents des zones évacuées en raison des feux de forêt, la date de référence est le 1er mai 2016, pour refléter la situation telle qu'elle était avant que l'incendie ne se déclare.

Collecte des données

Avant l'évacuation, et même dans les semaines suivantes au cours desquelles la collecte des données du recensement était suspendue, certains résidents de la zone évacuée ont fait parvenir leurs réponses. En août 2016, la collecte des données a repris à Wood Buffalo, et des représentants du recensement ont fait du porte-à-porte pour remplir des questionnaires du recensement. Les efforts étaient axés sur la collecte des données pour les logements faisant partie de l'échantillon du questionnaire détaillé du recensement (un logement sur quatre). Cela était important puisque les sources de données administratives ne fournissent pas d'information pour les questions du questionnaire détaillé. Pour améliorer davantage la qualité des données, la collecte des données sur le terrain a également été effectuée pour les logements collectifs ainsi que pour les logements dans les régions pour lesquelles aucune donnée administrative n'était disponible. Dans les régions où les agents recenseurs préparent une liste des logements et livrent les documents du recensement, la collecte des données sur le terrain a été effectuée pour tous les logements.

Données administratives

Dans toute la mesure du possible et lorsqu'aucune réponse directe n'avait été reçue pour un logement donné, des données provenant de diverses sources de données administratives ont été utilisées selon une date de référence se rapprochant le plus possible de mai 2016, pour les variables comme le nom, la date de naissance, le sexe et l'état matrimonial. Puisque les fichiers de données administratives ne contenaient pas les renseignements sur la langue que permettait de recueillir le questionnaire du recensement, des couplages d'enregistrements entre les sources administratives et la base de données du Recensement de 2011 ont été effectués. En ce qui concerne les couplages réussis, les réponses de 2011 aux questions sur la langue ont servi de substitut pour les questions sur la langue du Recensement de 2016. Quant aux questions du recensement pour lesquelles aucun renseignement comparable ne pouvait être tiré des fichiers de données administratives, comme le lien avec la Personne 1 et l'union libre, les réponses ont été dérivées au cours du traitement des données.

Statistique Canada a travaillé en étroite collaboration avec les autorités provinciales et locales en Alberta afin d'obtenir un accès aux enregistrements de données administratives pour aider à valider les données dérivées des sources de données administratives disponibles à Statistique Canada.

Traitement

Une réponse à une question du recensement obtenue pour les résidents d'un logement avait préséance sur toute donnée administrative disponible. Pour les cas restants, pendant le traitement des données et aux fins du calcul des taux de réponse, les données provenant de sources administratives étaient considérées comme des réponses dans la même mesure qu'une réponse directe obtenue par des méthodes de collecte traditionnelles.

Qualité des données pour les chiffres de population et des logements

Pour les chiffres de population et des logements, les données de la SDR de Wood Buffalo ont été soumises aux mêmes évaluations de la qualité que l'ensemble des données du recensement. Statistique Canada a réalisé une activité supplémentaire préalable à la validation après avoir combiné les données recueillies sur le terrain et les données de sources administratives. Cette étape supplémentaire a été effectuée pour attester que les méthodes de rechange conçues pour cette situation exceptionnelle permettaient d'obtenir des résultats satisfaisants.

Qualité des données du questionnaire abrégé

Pour obtenir les données sur l’âge et le sexe ainsi que sur les familles, Statistique Canada a utilisé des données administratives pour 54 % des ménages, les données des questionnaires remplis pour 40 % des ménages et utilisé l’imputation pour obtenir les autres données (5 % des ménages restants). 

Dans le cas des ménages pour lesquels des données administratives ont été utilisées, les données selon l’âge et le sexe ont été dérivées directement à partir des fichiers de données administratives. La répartition des données en fonction de l’âge et du sexe provenant des dossiers administratifs et celles directement tirées des questionnaires remplis est comparable pour les deux méthodes de dénombrement (données administratives et questionnaires remplis). Cependant, en ce qui a trait aux ménages dénombrés à partir des données administratives, le facteur le plus déterminant pour attribuer les caractéristiques familiales a été l’utilisation de l’état matrimonial ainsi que la relation parent-enfant déterminée au moment de l’appariement avec les données fiscales. On remarque qu’il y a un plus grand nombre de familles monoparentales issues du traitement des données administratives que dans les données provenant des questionnaires remplis. En effet, la proportion de ces familles était de 19,2 % (données administratives) et de 9,8 % (questionnaires remplis).

Cette divergence a eu une incidence sur la proportion de familles composées d’un couple sans enfant, qui était respectivement de 30,0 % et de 40,9 % selon la méthode de dénombrement. Il semble également y avoir une différence au chapitre des données des ménages tirées des fichiers de données administratives pour ce qui est du nombre de personnes vivant en union libre; la proportion de ces personnes, selon les données administratives, est plus petite que selon celles provenant de la collecte traditionnelle. Il ressort également une différence importante en ce qui a trait à la taille du ménage; en proportion, il y a beaucoup plus de ménages composés d’une personne seule et de ménages composés de six personnes et plus dans les données administratives que dans celles des questionnaires remplis.

Dans le cas des ménages pour lesquels des données administratives ont été utilisées, les données sur les langues du Recensement de 2016 ont été obtenues à partir des réponses aux questions sur la langue de 2011 lorsqu’un appariement était possible. La comparaison de la répartition des variables sur la langue ne présente pas autant de différences dans le cas des ménages pour lesquels des données administratives ont été utilisées que dans celui des ménages pour lesquels les données proviennent des questionnaires remplis. La comparaison des chiffres de 2011 et de 2016 pour la SDR de Wood Buffalo en ce qui a trait aux variables sur les familles et sur la langue doit être faite avec prudence.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :